Le fil de discussion a commencé avec ce message. Il a duré 2 ans. Il se termine sur la publication du livre de Yabokov 

 

     Chernobyl: Consequences of the Catastrophe for People and the Environment

 http://www.amazon.fr/Chernobyl-Consequences-Catastrophe-People-Environment/dp/1573317578

que j'ai conseillé à mes confrères pédiatres afin de connaître le point de vue des scientifiques de langues slaves et d'aider l'Institut Belrad dans sa mission de dresser les cartes de contamination du Bélarus et de distribuer la pectine de pommes pour protéger les enfants.

 

De : Pédiatre

Date : 12/12/2007 00:33:19

 

Il faudrait s'interroger sur la multiplication des puissantes

antennes relais situées en ville sur le haut des immeubles à quelques

mètres des appartements.

 

C.G

 

S'il n’y avait que les antennes relais mon pauvre Monsieur. Après les dangers

du téléphone portable, voilà que l'on met en accusation les centrales

nucléaires.

Heureusement c'est en Allemagne et on sait après Tchernobyl que la

radioactivité ne passe pas les frontières

 

Bonne lecture

Pédiatre

installé à plus de 150 km de LA HAGUE et de FLAMANVILLE

 

Journal LE MONDE

Article paru dans l'édition du 12.12.07.

 

 Le risque de leucémie augmente de façon "statistiquement significative" chez

les enfants vivant près des centrales nucléaires, selon une étude réalisée

pour le compte de l'Office fédéral allemand de protection contre les

rayonnements.

Cette étude, rendue publique le 8 décembre par le quotidien Süddeutsche

Zeitung, a été réalisée par des chercheurs de l'université de Mayence à

partir de données épidémiologiques couvrant la période 1980-2003. Parmi les

enfants de moins de cinq ans ayant grandi dans un rayon de 5 km autour de

l'un des 16 réacteurs allemands, 37 cas de cancer du sang ont été

répertoriés, au lieu des 17 attendus en rapportant la moyenne nationale à

ces zones. Soit un surcroît de 117 %.

  Plus la proximité avec une centrale est grande et plus le risque de cancer

infantile est élevé, ajoute l'étude, qui précise que ce risque reste

supérieur dans un périmètre de 50 km.

  Ces résultats retiennent d'autant plus l'attention qu'ils tranchent avec la

plupart des enquêtes déjà menées, dans plusieurs pays, sur ce sujet.. "La

majorité des études multi-sites ont conclu à une absence d'augmentation de

la fréquence des leucémies au voisinage d'une installation nucléaire",

souligne Dominique Laurier, expert en épidémiologie des rayonnements

ionisants à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN)

français.

 

INTERPRÉTATION DÉLICATE

 

Une corrélation statistique a pourtant été établie pour des sites nucléaires

particuliers. En Angleterre, un doublement du risque de leucémie a été mis

en évidence chez les enfants des employés de l'usine de retraitement de

Sellafield.

En France, une incidence 6 fois supérieure à la "norme" a été observée, chez

les enfants de 5 à 9 ans, dans un rayon de 10 km autour de l'usine de

retraitement de La Hague (Manche).

 

 L'interprétation de ces résultats reste délicate, un lien statistique ne

signifiant pas un lien de causalité. Plusieurs hypothèses ont été avancées.

Celle d'une exposition du père à des rayonnements ionisants a été écartée.

Celle du brassage de populations autour des grands chantiers nucléaires,

favorisant la transmission de virus - certaines leucémies sont d'origine

infectieuse - reste à démontrer. Les épidémiologistes invoquent aussi le

"hasard" des agrégats statistiques.

 

 De façon générale, observe Dominique Laurier, l'origine d'une leucémie reste

le plus souvent inexpliquée : "Sur les quelque 450 cas infantiles déclarés

chaque année en France, la cause est très peu souvent connue."

 

 

 Cette étude relance en Allemagne le débat sur la sortie du nucléaire. Les

Verts et le parti de gauche Die Linke, tous deux dans l'opposition, ont

exigé une fermeture anticipée des centrales. Les unions chrétiennes CDU-CSU,

favorables à un allongement de la durée d'activité des réacteurs nucléaires,

ont mis en garde contre des conclusions trop hâtives. De même, le ministre

de l'environnement, Sigmar Gabriel (SPD), s'est montré prudent. Il a annoncé

qu'il allait faire procéder à un examen précis de ces résultats. Selon M.

Gabriel, une augmentation du nombre de cancers chez les enfants ne peut pas

être provoquée par la radioactivité issue d'une centrale.

 En 2000, le précédent gouvernement SPD Verts avait décidé de mettre fin à

l'activité des centrales d'ici à 2021. Faute d'avoir pu trouver un

compromis, CDU-CSU et SPD, qui gouvernent ensemble depuis 2005, avaient

convenu lors des négociations de coalition de ne pas toucher à cet accord.

Pierre Le Hir et Cécile Calla (à Berlin)

 

Kaatsch P, Spix C, Schulze-Rath R, Schmiedel S, Blettner M . Int J Cancer.

2007 Dec 7 . Leukaemia in young children living in the vicinity of German

nuclear power plants.

 

A case control study was conducted where cases were children younger than 5

years (diseased between 1980 and 2003) registered at the german childhood

cancer registry (GCCR). Population-based matched controls (1:3) were

selected from the corresponding registrar's office. Residential proximity to

the nearest nuclear power plant was determined for each subject individually

(with a precision of about 25 m). The report is focused on leukaemia and

mainly on cases in the inner 5-km zone around the plants. The study includes

593 leukaemia cases and 1,766 matched controls. All leukaemia combined show

a statistically significant trend for 1/distance with a positive regression

coefficient of 1.75 [lower 95%-confidence limit (CL): 0.65]; for acute

lymphoid leukaemia 1.63 (lower 95%-CL: 0.39), for acute nonlymphocytic

leukaemia 1.99 (lower 95%-CL: -0.41). This indicates a negative trend for

distance. Cases live closer to nuclear power plants than the randomly

selected controls. A categorical analysis shows a statistically significant

odds ratio of 2.19 (lower 95%-CL: 1.51) for residential proximity within 5

km compared to residence outside this area. This result is largely

attributed to cases in previous studies of the GCCR (especially in the inner

zone) as there is clearly some overlap between those studies. The result was

not to be expected under current radiation-epidemiological knowledge.

Considering that there is no evidence of relevant accidents and that

possible confounders could not be identified, the observed positive distance

trend remains unexplained. (c) 2007 Wiley-Liss, Inc.

 

________________________

 

Sujet : Après le portable, les centrales nucléaires

Date :  Wed, 19 Mar 2008 18:20:43 +0100 (Paris, Madrid)

 

Pour la vingtaine de pédiatres qui ont consulté les extraits du livre de

Yablokov et Nesterenko:

 

http://liege.indymedia.org/news/2008/03/19874.php

 

concernant les mesures prises en France dans le domaine de l'accident

nucléaire.

 

JPB

 

________________________

 

 

Sujet: Après le portable, les centrales nucléaires

Date : Tue, 8 Jan 2008 11:30:29 +0100 (Paris, Madrid)

 

Après l'accident nucléaire de Tchernobyl, on a fréquemment observé des

désordres comportementaux et des maladies du système nerveux central dans

les populations vivant dans les secteurs contaminés par le (137)Cs. Jusqu

ici, ces perturbations neurologiques n'ont pas été élucidées, mais la

présence d'une réponse neuro-inflammatoire pourrait être une explication.

....

l'exposition sous-chronique avec les doses postaccidentelles de (137)Cs mène

aux modifications moléculaires des cytokines pro- et anti-inflammatoires et

de la voie NO-ergique dans le cerveau. Cette réponse neuro-inflammatoire

pourrait contribuer aux changements électrophysiologiques et biochimiques

observés après exposition chronique au (137)Cs.

 

In  Neuro-inflammatory response in rats chronically exposed to (137)Cesium.

 

Lestaevel P, Grandcolas L, Paquet F, Voisin P, Aigueperse J, Gourmelon P.

Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire,

Service de Radiobiologie et d'Epidémiologie,

BP 17, 92262 Fontenay-aux-Roses, France. philippe.lestaevel@irsn.fr

JPB

 

________________________

 

 

Sujet: Après le portable, les centrales nucléaires

Date : Thu, 13 Mar 2008 14:21:48 +0100 (Paris, Madrid)

 

Nos collègues Russes, Biélorusses et Ukrainiens nous parlent des enfants de

Tchernobyl.

 

Extraits: http://jpbachy.free.fr/Yablokov.pdf

 

J.P Bachy

 

 

________________________

 

Sujet: Après le portable, les centrales nucléaires

Date : +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

 

L'IRSN se démarque discrètement...

 

     "L'absence de critères spécifiques pour la protection de l

environnement vis-à-vis des radionucléides, si elle ne l'a pas mise en

défaut, ne permet pas de justifier l'affirmation de la CIPR selon laquelle

si l'homme est protégé les autres espèces ne sont pas en danger. La

surveillance et les études environnementales actuelles sont guidées in fine

par les dommages qu'elles peuvent induire ou non chez l'homme. L'impact

écologique des substances radioactives et ses conséquences sur l'écosystème

est en lui-même méconnu. En conséquence et par analogie avec ce qui existe

pour les substances chimiques il s'avère nécessaire du point de vue de la

réglementation de développer une méthodologie d'évaluation du risque

associée aux effets des substances radioactives qui s'inscrive dans un

système de protection de l'environnement au sens large du terme."

 

in Radioprotection de l’environnement //Synthèse et perspectives

 

http://jpbachy.free.fr/Stresseurs/radioprotection_de_l_environnement.pdf

 

IRSN Edition du 1er juillet 2006

 

et reconnaît (publiquement) après 26 ans que la pollution tchernobylienne n’

est pas bonne pour les enfants...

 

 

"Les activités entrant dans le cadre de ce programme ont pour but

d’identifier, d’évaluer et de comprendre l’étiologie des pathologies non

cancéreuses, telles que les cataractes ou les arythmies cardiaques, qui

seraient développées par les enfants vivant sur les territoires russes et

biélorusses contaminés par les retombées de l’accident de Tchernobyl. De

telles pathologies sont inhabituelles chez l’enfant et ne peuvent pas être

expliquées à ce jour par une autre étiologie connue (origine congénitale en

particulier). Pour ce faire, les enfants développant ces pathologies doivent

être recensés et toutes les étiologies possibles étudiées. Par ailleurs, ces

enfants doivent faire l’objet d’une *mesure du niveau de la contamination

corporelle en césium-137 et d’une étude de sa répartition au sein de

l’organisme. Une fois l’existence de ces pathologies confirmée, ce projet

aura également pour objectif de vérifier s’il existe un lien entre

l’apparition de ces pathologies non-cancéreuses et une ingestion chronique

de césium-137."

 

in Programme_d_activite_irsn_2008 (extrait)

http://jpbachy.free.fr/Stresseurs/Programme_d_activite_irsn_2008.pdf

NB: * Nesterenko fait ces mesures depuis 1990

http://enfantsdetchernobylbelarus.doubleclic.asso.fr/pages/21.html

J.P Bachy

 

 

________________________

  

Sujet:      Après le portable, les centrales nucléaires

Date :      Sun, 6 Apr 2008 20:02:19 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Merci pour cette référence qui me paraît être un bon catalogue des actions à

entreprendre dans le domaine mais je suis plutôt à la recherche de conduites

à tenir pratiques du type

 

"La menace NRBC et les réponses de la chaîne de secours"

http://www.sfrp.asso.fr/MAN/pdf/ST9%20-%20%20Degraeve.pdf

"iode radioactif - accident nucléaire"

http://www-carmin.cea

fr/qui-sommes-nous/dossiers/l-iode-isotopes-radioactifs-et-element-stable-eff

ts-sur-la-sante/iode-radioactif-accident-nucleaire

Je signale aussi le CD rom du Service de Santé des Armées

"Les risques NRBC savoir pour agir"

qui a été diffusé par le CO des médecins en 2005 et qui est très bien fait

avec des vidéos explicatives

Il est disponible disponible auprès du Ministère de la Santé

14 av Duquesne 75350 Paris 07 SP

Bien cordialement

JP Bachy

 

 

 

________________________

 

De : DLH

Date : 06/04/2008 14:30:59

Sujet : Après le portable, les centrales

nucléaires

 

 Vous pouvez avoir accès au rapport sur le bioterrorisme du Pr Didier RAOULT

de Marseille (373 pages, 2003) commandité par le Ministère de la Santé en

accès intégral sur le lien suivant de la documentation française:

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/034000441/index

shtml

Je ne sais pas si c'est celà que vous cherchez ?

Bonne lecture

DLH

 

Quelqu'un a-t-il connaissance d'une ressource identique et récente (2006)

en langue française?

http://www.ahrq.gov/research/pedprep/pedresource.pdf

Merci

JPB

 

________________________

 

Sujet:     Après le portable, les centrales nucléaires

Date :    Thu, 10 Apr 2008 20:14:05 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Après la Croix rouge, la Croix Verte chez nos amis suisses:

De l’art de la nourriture saine dans les régions contaminées: comment

mesurer, décontaminer, préparer?

 

http://www.greencross.ch/pdf/magazines/2004_01_fr.pdf

 

JPB

 

 

 

 

 

 

________________________

 

Sujet: Après le portable, les centrales nucléaires

Date : Mon, 14 Apr 2008 12:22:27 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Les pédiatres du réseau aiment les devinettes. Qui peut dire de qui est ce texte de 2006 ?

 

JPB

....

Il faut savoir qu’à part le Cs-l37, d’autres radionucléides de courte ou de longue vie ont eu, et continuent à avoir, une influence essentielle sur l’organisme des gens vivant sur les territoires touchés par la catastrophe de Tchernobyl. Par exemple, le plomb qui a été utilisé pour éteindre l’incendie du

réacteur.

Il est dès lors extrêmement difficile d’isoler l’action pathogène du radiocésium uniquement, sans tenir compte des autres toxiques et radionucléides.

….

 

L’augmentation du nombre d’enfants atteints de perturbations de la conduction intracardiaque dans le groupe de base indique la présence de sérieux changements dans les processus de dépolarisation des membranes cytoplasmiques des cellules du système de conduction du coeur. Les causes doivent être cherchées dans la perturbation des mécanismes énergétiques et de la structure des membranes elles-mêmes.

….

 

 

En analysant la capacité de différents facteurs qui se trouvaient dans la zone de l’accident d’influencer les processus énergétiques on peut affirmer que le deuxième facteur participant à l’induction des perturbations de la conduction de l’influx cardiaque est le plomb.

 

….

Pour éteindre l’ incendie dans le réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, on a déversé entre 2 400 et 6 720 tonnes de plomb par hélicoptère, ce qui a entraîné une importante pollution de la biosphère.

 

….

 

On a l’impression qu’une teneur relativement faible de Cs-l37 dans l’organisme de ces enfants induit la pathologie cardiaque que nous avons mentionnée ci-dessus.

 

Bien entendu, nous ne parlons pas ici d’une quelconque action du rayonnement radioactif, consécutive à la désintégration de la quantité de ce radionucléide, ni de l’effet toxique de l’élément chimique lui-même.

 

Nous avons plutôt affaire ici à l’introduction d’éléments chimiques dans des processus d’importance vitale et, avant tout, dans les processus régulateurs.

 

Par rapport à tout cela, je me permets de proposer l’hypothèse selon laquelle les radionucléides perturbent les liens immunorégulateurs entre les cellules du système immunitaire et de tous les autres organes assurant la stimulation de l’activité de l’appareil génétique cellulaire. C’est particulièrement important lorsqu’un gène de la paire allèle ne fonctionne pas. Pour que l’un ou l’autre caractère soit correctement réalisé, il faut que le fonctionnement du gène allèle restant soit renforcé. Le système immunitaire stimule leur activité en produisant ce qu’on appelle les protéines régulatrices.

 

Le radiocésium, par son influence sur les cellules du système immunitaire, perturbe ce lien et permet ainsi la manifestation phénotypique de défauts génétiques cachés.

....

 

 

 

________________________

 

Sujet:    Après le portable, les centrales nucléaires

Date :    Sat, 19 Apr 2008 15:43:53 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

      Bien que ne partageant pas sa stratégie d'accord avec les associations

antinucléaires, je participe à l' action humanitaire de l' Association des

Enfants de Tchernobyl-Bélarus. Cette association promeut l'utilisation de la

pectine distribuée par l'Institut Belrad du Pr Nestérenko comme chélateur

des radionucléides et des métaux lourds. Je n'ai pas les compétences

scientifiques qui me permettraient un jugement dans le débat scientifique en

cours concernant les faibles doses de radioactivité mais les études

aboutissent maintenant à la reconnaisance officielle de l'efficacité d'un

traitement préventif par la pectine sur les pathologies observées chez l

enfant. Je me situe comme un praticien devant un cas d'urgence thérapeutique

et je plaide en faveur de ce traitement au regard d'essais cliniques

probants comme le fait l'association France Libertés de Danièle Mitterand.

 

     L'institut Belrad a besoin d'aide pour augmenter sa production de

pectine.

Vous trouverez les détails de l'opération sur

http://jpbachy.free.fr/Vitapect.htm

Merci de votre aide pour les enfants de Tchernobyl.

Bien confraternellement

J.P. Bachy

 

 

 

________________________

 

Sujet:      Transplantation cardiaque hodgkin chez un être unique

Date :      Mon, 21 Apr 2008 10:49:30 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

"On soigne d'abord avec la parole, puis avec l'herbe, puis avec le

bistouri" Averroès

 

Assemblée générale ONU

 

Distr.GENERALE

A/HRC/7/NGO/33

22 février 2008

CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME

Septième session

Point 3 de l’ordre du jour:

Violation du droit à l'alimentation et du droit à la santé des populations

affectées par la catastrophe de Tchernobyl, en Ukraine, dans la Fédération de Russie et en Biélorussie

 

http://jpbachy.free.fr/ONU.pdf

Si vous ne devez lire qu'un document, lisez celui-là (7 pages)

Un admirateur d' Averroès,

 

J.P Bachy

 

 

________________________

 

Sujet: Après le portable, les centrales nucléaires

Date : Wed, 30 Apr 2008 12:14:03 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

    La Radio Suisse Romande nous donne une leçon d'information pluraliste

(Interwiew des Prs Nesterenko et Fernex)

 

http://www.rsr.ch/la-1ere/impatience

puis descendre en bas de page et cliquer sur le titre "Seuils de radiation"

fichier mp3 20' - lecture Quick Time ou autre lecteur mp3

 

Les canadiens aussi

http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5gopb8mc6zF1VNv2DibcsGPXTu8fg

Bien cordialement

JPB

 

 

________________________

 

Sujet:      Après le portable, les centrales nucléaires

Date :      Wed, 30 Apr 2008 16:07:41 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Trouvé aujourd'hui sur Pubmed:

 

Chem Biodivers. 2008 Apr;5 (4):499-539.

 

Malformation of true bug (heteroptera): a phenotype field study on the

possible influence of artificial low-level radioactivity.

 

Hesse-Honegger C, Wallimann P.

traduction disponible sur

http://jpbachy.free.fr/Punaise.pdf

heureusement, nous ne sommes pas des punaises!

Bonne lecture...

JPB

 

________________________

 

Sujet:      Après le portable, les centrales nucléaires

Date :      Wed, 30 Apr 2008 17:53:13 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Pour juger de la méthodologie, l'article est disponible en pdf à l'URL:

 

http://www3.interscience.wiley.com/cgi-bin/fulltext/118720709/PDFSTART

 

 

 

 

________________________

 

Sujet:      Après le portable, les centrales nucléaires

Date :      Fri, 2 May 2008 19:19:25 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Conseils de la Health Physics Society pour un voyage en Biélorussie

Ou quelques notions élémentaires de débit de dose en irradiation externe pour

le voyageur

http://www.hps.org/publicinformation/ate/q4099.html

Anglais/Français sur

http://jpbachy.free.fr/Voyage_au_belarus.pdf

Bonne lecture

JPB

 

 

________________________

 

Sujet:      Après le portable, les centrales nucléaires

Date :      Sat, 3 May 2008 10:11:23 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Synthèse Juillet 2006 (16 pages)

 

Institut National de Veille Sanitaire

"Cancers prioritaires à surveiller et étudier en lien avec l’environnement"

http://www.invs.sante.fr/publications/2006/cancers_prioritaires/cancers_prioritaires_synthese.pdf

....

    Dans ce document on estime à 63 % l’augmentation globale de l’incidence

des cancers durant la période 1978-2000. Cette augmentation est ramenée à 35

% si l’on prend en compte la part liée au vieillissement de la population.

....

    En tête figure la localisation “tumeur du système nerveux central”,

suivie par “poumon”, “lymphome malin non hodgkinien”, “mésothéliome de la

plèvre”, “leucémie” et “peau”. Ces six localisations constituent le premier

groupe prioritaire, elles sont constamment placées dans les sept premiers

rangs lorsque l’on fait varier les séries de critères prises en compte.

....

    La lecture du chapitre:

    Les limites des méthodes et des connaissances scientifiques

est instructive...

http://jpbachy.free.fr/Limites_science.htm

Bonne lecture

JPB

 

 

 

______________________

 

Sujet : Après le portable, les centrales nucléaires

Date : 19/04/2008 15:44:09

 

      Bien que ne partageant pas sa stratégie d'accord avec les associations

antinucléaires, je participe à l' action humanitaire de l' Association des

Enfants de Tchernobyl-Bélarus. Cette association promeut l'utilisation de la

pectine distribuée par l'Institut Belrad du Pr Nestérenko comme chélateur

des radionucléides et des métaux lourds. Je n'ai pas les compétences

scientifiques qui me permettraient un jugement dans le débat scientifique en

cours concernant les faibles doses de radioactivité mais les études

aboutissent maintenant à la reconnaisance officielle de l'efficacité d'un

traitement préventif par la pectine sur les pathologies observées chez l

enfant. Je me situe comme un praticien devant un cas d'urgence thérapeutique

et je plaide en faveur de ce traitement au regard d'essais cliniques

probants comme le fait l'association France Libertés de Danièle Mitterand.

 

     L'institut Belrad a besoin d'aide pour augmenter sa production de

pectine.

 

Vous trouverez les détails de l'opération sur

http://jpbachy.free.fr/Vitapect.htm

    Merci de votre aide pour les enfants de Tchernobyl.

Bien confraternellement

J.P. Bachy

 

 

________________________

 

 

Sujet:      Après le portable, les centrales nucléaires

Date :      Tue, 6 May 2008 10:39:28 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Le fameux nuage reconstitué par l' IRSN

http://www.irsn.org/document/site_1/fckfiles/Flash/dossier%20Tchernobyl/film_nuage_web.swf

JPB

 

 

 

________________________

 

Sujet:      OGM et alimentation des enfants

Date :      Tue, 6 May 2008 16:58:19 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

On lit dans cet autre article sur le même site

 

http://www.lanutrition.fr/Christian-Vélot-«-Sans-esprit-critique-la-science-n-est-plus-la-science-mais-une-religion-»-a-2476.html

 

"Le principe d’équivalence en substance est une notion qui est retenue par

toutes les instances gouvernementales dans le monde en matière d'OGM. C'est

une absurdité scientifique. Il n’y a pas un seul scientifique au monde qui

est capable de recenser ce que peuvent être à court, à moyen ou à long terme

les conséquences d'une modification génétique sur un organisme..."

Bien cordialement

JP Bachy

 

 

 

________________________

 

Sujet:      OGM et alimentation des enfants

Date :      Tue, 6 May 2008 22:29:36 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Gilles-Eric SERALINI, professeur des Universités en Biologie Moléculaire,

membre de la Commission du Génie Biomoléculaire, membre du Comité provisoire

de Biovigilance

 

Caen, le 26 mai 1999

CONTRIBUTION PERSONNELLE AU RAPPORT ANNUEL 1998 DE LA CGB

.....

Un jour, les présidents et membres de commissions devront répondre

publiquement de la qualité scientifique des dossiers pour lesquels ils

donnent un avis favorable de dissémination. Si l'on diffusait sur Internet

des évaluations de toxicologie des OGM qui ont donné lieu à des avis pour

commercialisation en Europe, la communauté scientifique aurait des sourires

aigres face aux trois vaches ou aux dix rats traités pour lesquels on nous

présente des expérimentations incomplètes et à court terme. Tout cela doit

évoluer, vite, fort, et bien, et pour le permettre vraiment, je crois qu'il

faut un moratoire général à la commercialisation ; ce sera là le vrai

progrès, surtout s'il est soumis à un avis des citoyens. Car de nos jours,

nous ne pouvons plus croire que tout développement technique constitue

mécaniquement un progrès pour l'humanité.

.....

JPB

 

 

________________________

 

Sujet : Après le portable, les centrales nucléaires
Date : 09/05/2008 23:13:27

     

    Les pectines mobilisent tous les métaux lourds, y compris le

plutonium, le strontium et le césium. Reconnaître le rôle protecteur

de la pectine de pomme pour les enfants, c'est reconnaître que ces

éléments incorporés de façon chronique dans certains organes sont

responsables des maladies observées. On comprend pourquoi le projet

CORE, soutenu par les nations nucléarisées et lancé par le CEPN, ONG

créée et gérée par le lobby de l'atome en France, tente d'exclure de

la liste des programmes qu'il finance le projet de Belrad, qui

prévoit des cures de pectine pour les enfants contaminés.

Pr Michel Fernex, mai 2006

 

Les investisseurs, eux, ont flairé la bonne affaire :

Paru le 3 mai 2008

(page internet dans les fichiers du site M&E)

Les offres pour les investisseurs (en anglais)

Construction of pectin producing plant with the capacity 600 t per

year

4.000 mln.USD

The current project is aimed at the creation of pectin plant which

will develop the pectin production in the Republic of Belarus.

The realization of the project at the FEZ «Vitebsk» territory gives

financial stability by using tax and customs privileges

télécharger le document:

http://www.invest.belarus.by/en/investment/data/077.pdf

Bien confraternellement

JPB

 

 

________________________

 

Sujet:      Après le portable, les centrales nucléaires

Date :      Sun, 11 May 2008 08:00:56 -0000

 

Pour ceux qui n'ont pas le temps de lire tout le document:

Extrait http://www.invest.belarus.by/en/investment/data/077.pdf

A5. Background / history / overall programme / related or similar

projects:

    Pectin is a vegetable polysaccharide with a complex structure.

One of the most important characteristics is its gelatinizing ability

which is widely used in confectionary industry. The pectin ability to

gelatinize with the low content of sugar and high pH allows to use it

in production of milk and dietetic foodstuffs (for example people

with diabetes mellitus). The main characteristic is the ability of

pectin molecule to interact with ions of heavy and radioactive metals

which are joint and took out from the organism. Because of this

pectin is included in the ratio of people who live in polluted by

radioactive nuclides environment and who deal with heavy metals.

JPB

 

 

 

________________________

 

Sujet:      Après le portable, les centrales nucléaires

Date :      Fri, 30 May 2008 19:49:12 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Si la sociopathologie ne vous passionne pas vous pouvez lire à partir de:

 

L'OMS à l'épreuve des faits 

http://www.scielo.br/scielo/php?pid=S010471832006000100010&script=sci_arttext&tlng=en

  

Tous les chercheurs ne pratiquent pas la langue de bois...

Laurent Bocéno est chercheur au laboratoire d’analyse socio-anthropologique

du risque (LASAR)et enseigne à l’université de Caen.

 

Bonne lecture

JPB

 

 

________________________

 

Sujet:      danger téléphones portables enfants (rectificatif)

Date :      Mon, 16 Jun 2008 20:04:35 +0200

 

 

 "L'homme, comme tous les êtres vivants, est constamment exposé à une très

grande variété de composés chimiques xénobiotiques. Ces composés

essentiellement produits par l'activité humaine sont dans l'air que nous

respirons : émissions industrielles, émissions dues aux moteurs thermiques

des modes de transports et de la production d'énergie thermique, fumées de

tabac et dans la nourriture que nous mangeons : additifs divers, produits de

pyrolyse lors de la cuisson, médicaments, etc. Il a pu être montré que

beaucoup de cancers (plus de 70 %) sont attribuables à ces facteurs

environnementaux xénobiotiques qui après pénétration dans l'organisme sont

généralement activés en composés très réactifs qui se fixent par liaison

covalente à des sites nucléophiles présents dans l'ADN, l'ARN ou les

protéines où se forment alors des adduits (pour addition et produits). Au

niveau de l'ADN ces adduits peuvent s'avérer mutagènes dans un premier temps

 puis cancérogènes..."

 

Congrès annuel SFT – Paris, 23-24 novembre 2004 « Biomarqueurs de Toxicité »

 

"Les biomarqueurs tumoraux : pertinence des adduits à l'ADN"

 

Gérard KEITH

 

Structure des Macromolécules Biologiques et Mécanismes de Reconnaissance,

Unité Propre de Recherche n° 9002,

 

Institut de Biologie Moléculaire et Cellulaire du CNRS et Université Louis

Pasteur, 67084 - Strasbourg, France

 

Nos référents français sont-ils en train d'opter pour la transparence ?

 

    En raison de l'intérêt porté par les pédiatres pour les stresseurs

multiples (60 accès en 2 jours émanant du réseau des pédiatres pour la page

sur les multistresseurs et autant pour la proposition de résolution de l'ONU

concernant les victimes de Tchernobyl), j'ai mis en ligne une bibliographie

commentée et la traduction des abstracts glanés sur le net concernant le

problème des faibles doses de radioactivité. C'est beaucoup moins rassurant

que le discours officiel de l'IRSN...

 

    http://radionucleide.free.fr/Bibliographie_multistresseurs.htm

 

Vous y trouverez en introduction le texte d'origine de la citation proposée

à votre sagacité en Avril.

 

Bien cordialement JPB

 

 

________________________

 

Sujet:      danger téléphones portables enfants (rectificatif)

Date :      Fri, 20 Jun 2008 18:56:45 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

 

    Dans mes recherches bibliographiques concernant la cotoxicité des métaux

lourds j'ai trouvé un article concernant la toxicité du plomb sur des

systèmes biologiques (taux de catalase et perméabilité de la membrane de

cellules de betterave et Lumbriculus variegatus coupé en morceaux...) Il a

été récompensé par un prix et une bourse (Intel Foundation Young Scientist

Award). Il explore les effets toxiques du plomb pour des doses allant de 1

25 à 20 microgrammes par litre (max 10 microgrammes/l pour la norme

européenne).

 

The Effects of Lead on Biological Models: Enzyme Function, Cell Membrane

Permeability, and Cell Regeneration

http://ojas.ucok.edu/03/paper/fenska.htm (souvent indisponible)

ou http://radionucleide.free.fr/Stresseurs/Pb_Fenska.htm

Résumé en français:

http://radionucleide.free.fr/Stresseurs/Lead_biological_assays.pdf

Bonne lecture

 

JPB

 

 

________________________

 

Sujet:      danger téléphones portables enfants (rectificatif)

Date :      Tue, 24 Jun 2008 20:41:12 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Vulnérabilité du génome face à une faible dose de radiation chronique

....

    Une faible dose de radiation chronique s'avère plus destructive sur le

génome humain qu'une forte radiation ponctuelle

 

Ayant analysé le sang et les globules blancs des souris, les scientifiques

russes ont (alors) constaté que par un rayonnement variant de 21,5 cGy

(centi-Gray) à 31,5 cGy le niveau de détérioration de l'ADN pouvait

atteindre 6%. Cette détérioration provoque l'instabilité du génome. Un

rayonnement de 31,5 cGy est considéré comme faible alors qu'avec une dose de

150 cGy de rayonnement ponctuel, soit 5 fois supérieur que la précédente,

ils n'ont détecté pratiquement aucune détérioration. Ceci est lié au

caractère chronique de la radiation causant des formations importantes d

oxygènes actifs.

....

BE Russie numéro 15 (31/01/2008) - Ambassade de France en Russie / ADIT -

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/52863.htm 

 

La Commission internationale de protection radiologique a émis une

recommandation sur le calcul d'un facteur de qualité ou facteur de

pondération des rayonnements estimant le facteur d'efficacité biologique: 1

pour le rayonnement pour le rayonnement gamma, 20 pour le rayonnement alpha..

 

Il s'agit ici de rayons gamma en irradiation externe et on peut dire que

1mGy = 1mSv (pour le public = la dose cumulée maximale admissible pour 1 an)

http://www.lowdose.energy.gov/resources_pics/images/026_dose-ranges-sievert.jpg

 

En utilisant les critères actuels de protection radiologique, il faut

appliquer un facteur ~20  lorsqu'on considère une contamination interne. Ce

facteur varie en fonction de l'organe considéré et de la radiosensibilité du

sujet (tables).

Bonne lecture

JPB

 

________________________

 

 

Sujet:    danger téléphones portables enfants

Date :    Sat, 12 Jul 2008 12:39:05 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Lecture pour le 14 juillet

 

«Les effets non ciblés (des radiations) ne sont pas en rapport avec un dépôt d'énergie au niveau du noyau de la cellule, phénomène qui constituait jusqu'à récemment le dogme central de la radiobiologie classique»

 

«S'il était démontré que ces effets sont courants à tous les types de rayonnements, les hypothèses actuellement prises en compte par la radioprotection conduirait à une sous-estimation du risque radiologique , tout au moins pour les niveaux d'exposition habituellement rencontrés dans la vie courante»

 

 «Le comité souligne en outre que les conclusions du rapport peuvent avoir des incidences au plan socio-économique, car on assiste dans plusieurs pays et depuis quelque temps à de nombreuses requêtes de compensations pour des maladies de nature cancéreuse ou non que les plaignants attribuent à l'exposition aux rayonnements»

Rapport 2006 du Comité scientifique des Nations Unies pour les effets des radiations atomiques (UNSCEAR)

 

"Amis victimes des essais nucléaires, de l'AVEN, simples gens d'Ukraine et de Bélarus vivants autour de Tchernobyl, Hibakushas du Japon,  vous voilà prévenus: S'appuyer sur la nouvelle radiobiologie est subversif, témoigner preuves à l'appui de la réalité des lésions radio-induites est insupportable... pour l'économie mondiale!"

 "Malgré les blocages, les dissimulations, malgré les barrages administratifs et politiques, malgré l'opposition farouche des fanatiques du nucléaire, *la radiobiologie se refonde sur des nouvelles bases, c'est à dire principalement sur l'étude de la matière vivante*. À nous d'en faire écho, et d'en tirer les conséquences pour tous les irradiés, y compris sur ordre de notre république."

 

in LA DIFFICILE REFONDATION DE LA RADIOBIOLOGIE

http://resosol.org/Gazette/2007/241242p25.html

Dr Abraham BEHAR

Maître de conférence honoraire de Biophysique à l'Université Paris VI

Médecin honoraire des hôpitaux de Paris spécialisé en médecine nucléaire

 

Bien cordialement

JP Bachy

 

 

________________________

 

Sujet:    Après le portable, les centrales nucléaires

Date :    Thu, 14 Aug 2008 09:14:42 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

De la liberté d'expression scientifique...

 

Vous trouverez en PJ les observations cliniques et anatomopathologiques qui

ont conduit à la fermeture de l'institut de médecine de Gomel (Bélarus) et à

l'incarcération de son directeur sous prétexte de pots de vin versés par les

parents des étudiants en médecine.

 

Traduction partielle de

Yu. I. Bandazhevsky. Radioactive caesium and heart
(pathophysiologic
aspects). Minsk.: «Belrad» 2001. -    59 pp.

ISBN 985-434-080-5

 Observations_clin_anat_&_exp_Bandajevski.pdf

Bien cordialement

 JP Bachy

 

 

________________________

 

Sujet:    Après le portable, les centrales nucléaires

Date :    Tue, 26 Aug 2008 15:38:00 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Les enfants de Tchernobyl sont en deuil

http://environnement.blogs.liberation.fr/noualhat/2008/08/tchernobyl-les.html

http://www.dissident-media.org/infonucleaire/cv_nesterenko.html

Un physicien devenu médecin...

JPB

 

 

 

________________________ 

 

Sujet:     Après le portable, les centrales nucléaires

Date :     Thu, 28 Aug 2008 18:21:16 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

"Monologue sur le pouvoir démesuré d'un homme sur un autre"

 Pr Vassili Nesterenko

JPB

 

 

________________________

 

Sujet:     Après le portable, les centrales nucléaires

Date :     Sat, 30 Aug 2008 15:48:40 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Ce que dit "Le Monde"

 

http://www.lemonde.fr/carnet/article/2008/08/30/vassili-nesterenko_1089655_3382.html

 

et ce qu'il ne dit pas:

Interview de Vassili Nesterenko par Galia Ackermann (2001)

 

JPB

 

 

 

________________________

 

Sujet:     Après le portable, les centrales nucléaires

Date :     Sat, 27 Sep 2008 13:17:26 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

 

INTERVIEW: Alla Yaroshinska, revealer of Chornobyl's "Forbidden Truths"

    ...

    Quand nous, députés, avons commencé à dire que Tchernobyl était un crime

[commis par le gouvernement soviétique] contre ses propres citoyens, quand

mes articles ont commencé à paraître dans la presse, le gouvernement

soviétique a décidé de se cacher derrière les experts internationaux, et

ainsi ils ont invité des experts de l'AIEA.

    Cette délégation de l'AIEA a été dirigée par un fonctionnaire japonais,

Shihimatsu. J'ai parlé à M. Shihimatsu encore en 1992, lors d'un voyage

récent au Japon avec huit autres journalistes (y compris deux d'Ukraine).

    J'ai rencontré Shihimatsu et je l'ai forcé à reconnaître - c'était une

discussion privée, pas publique - que les conclusions de la commission de l

AIEA, le rapport du groupe qu'il a dirigé étaient imprécises et fausses.

    Je lui ai demandé comment il pouvait écrire qu'il n'y avait aucun

changement dans la santé des personnes, que tout était normal, si ce groupe

n'avait aucune donnée précise sur la santé des personnes.

    Je lui ai dit « Vous n'avez conduit aucune recherche, », « vous avez

juste pris les données fallacieuses fournies par les fonctionnaires médicaux

officiels russes, le matériel qui vous a été donné par l'Académicien Ilyin,

directeur de l'ancien Institut Soviétique et maintenant Russe de

Radiobiologie. Ces données ont été simplement fabriquées, et basées sur ces

données pseudo-scientifiques falsifiées, avez-vous publié des conclusions?

Vous avez mentionné quelques mille personnes, mais environ 8 millions de

personnes vivaient dans les secteurs affectés. Est-il possible que ce

rapport puisse avoir été considéré comme précis ? »

Il a été forcé d'admettre, dans privé, que ce rapport avait été inexact.

....

http://www.ukrweekly.com/old/archive/1996/189619.shtml

© The Ukrainian Weekly, May 5, 1996, No. 18, Vol. LXIV

Traduction

Une  (tragique) histoire russe...

JPB

 

 

 

 

________________________

 

Sujet:    Après le portable, les centrales nucléaires

Date :    Thu, 2 Oct 2008 11:31:18 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Une histoire russe (suite)

....

Ces derniers mois, beaucoup de preuves nouvelles ont émergé prouvant que les

autorités soviétiques se sont engagées dans une dissimulation étendue  des

effets immédiats de l'accident de Tchernobyl. La tromperie entourant l

accident de Tchernobyl était aussi globale dans la portée que la nature de

la catastrophe elle-même. En accédant à des documents nouvellement déclassés

 des journalistes à Moscou et à Kiev ont appris que ce ne sont pas 34 mais 8

000 personnes, pour la plupart des ouvriers qui ont participé aux opérations

de nettoyage de l'accident nucléaire, qui sont déjà morts en raison de l

exposition aux rayonnements à Tchernobyl.

 

Nous savons maintenant qu'au printemps de 1986, le Politburo recevait des

mises à jour quotidiennes concernant des milliers d'ouvriers et d'enfants

hospitalisés avec la maladie des rayons alors que publiquement les

fonctionnaires soviétiques disaient au monde que l'impact sur la santé était

négligeable et excessivement exagéré par la presse occidentale. Un article

publié en Avril dernier  dans Izvestiya révèle des extraits de  protocoles

secrets du Politburo qui contredisent directement les déclarations publiques

des autorités soviétiques.

....

STATEMENT OF DR. ZENON MATKIWSKY

HEARING BEFORE THE SUBCOMMITTEE ON NUCLEAR REGULATION

OF THE COMMITTEE ON ENVIRONMENT AND PUBLIC WORKS

UNITED STATES SENATE

ONE HUNDRED SECOND CONGRESS

SECOND SESSION

JULY 22, 1992

http://www.archive.org/details/effectsofacciden00unit

Traduction du témoignage du Dr Matkiwsky

http://cjoint.com/

Bien cordialement

JPB

 

 "There are many things which, once and for all, I do not wish to know.

Wisdom also sets limits to knowledge"

 

Nietzsche

 

  

________________________

 

Sujet : Après le portable, les centrales nucléaires

Date : 05/11/2008 11:40:06

 

Arch Toxicology, Sept 2008

 

"our results show for the first time molecular and hormonal modifications in

testicular and adrenal steroidogenic metabolism, induced by chronic

contamination with low doses of (137)Cs

 

“In vivo effects of chronic contamination with 137 cesium on testicular and

adrenal steroidogenesis"

Guéguen Y, Lestaevel P, Grandcolas L, Baudelin C, Grison S, Jourdain JR,

Gourmelon P, Souidi M.

IRSN, B.P. n°17, 92262, Fontenay-aux-Roses Cedex, France, yann.gueguen@irsn

fr.

 

Traduction pour les Enfants de Tchernobyl Bélarus

Effets in vivo de la contamination chronique avec du césium 137 sur la

stéroïdogénèse testiculaire et surrénalienne

http://cjoint.com/?lflGeklQro

JPB

 

 

 

________________________

 

Sujet:      infertilité des mâles pollution

Date :      Tue, 25 Nov 2008 15:28:29 +0100 (Paris, Madrid)

De : Bachy <jean-pierre.bachy@tele2.fr>

 

1991-2008, le délai habituel...

 

 

Message sur Médecine& Enfance du Mercredi 10 Mai 2006  12:08

En 1991, un lien évident fut établi entre le cancer du sein et les produits

chimiques oestrogéniques. Lors d’une recherche expérimentale sur le cancer

du sein,

les biologistes cellulaires Ana Soto et Carlos Sonnenschein de l’Université

Tufts aux États-Unis découvrirent par hasard que les contenants de plastiques

utilisés pour leurs expériences émettaient une substance oestrogénique qui

stimulait le développement des cellules cancéreuses du sein. L’agent

contaminant fut ensuite identifié comme étant le nonylphénol, un composé chimique employé dans l’industrie plastique qui agit tel un simili œstrogène, en particulier

 s’il est chauffé.

Les imposteurs hormonaux:

http://www.web.ca/~desact/francais/public/hormonal/human.htm

Bon appétit les bébés...

Annie Bachy, gynécologue, médecin du travail (usine Seveso)

 

" Attention aux cocktails ! La démonstration est faite pour le DEHP. Le

règlement européen Reach sur les substances chimiques va en li­miter l'usage

 Reste les milliers de molécules dont on ne sait pas grand-chose, 40 000

devraient être testées d'ici à 2018, Mais une à une, pas en mélanges, comme

elles se présentent dans la vraie vie. Or, là aussi, les preuves s

accumulent : une molécule sans effet plus une molécule sans effet, ça donne

par­fois un cocktail explosif."

 

 

 

L'IRSN s'intéresse enfin aux radionucléides à faibles doses.

 Il a fallu 20 ans. Par contre les études sur les mélanges sont prévues pour

2011:

 

Sujet de Thèse: Influence d’une contamination chronique par ingestion de

strontium 90 sur les systèmes hématopoïétique et immunitaire.

....

    " Il sera également nécessaire d’étudier l’effet combiné de l’ingestion

de deux radionucléides. En effet, vingt ans après l’accident de Tchernobyl,

deux radionucléides restent présents très majoritairement dans

l’environnement, le césium-137 et le strontium-90. Or, contrairement au

strontium-90, le césium-137 ne présente pas de site de bio-accumulation

préférentiel, à l’exception du muscle strié, ce qui conduit à une

irradiation globale de l’organisme. La contamination combinée par césium et

strontium pourrait donc avoir des effets différents de ceux dus au

strontium-90 seul ou au césium-137 seul.

Chacune des étapes décrites ci-dessus pourra faire l’objet d’une publication

 y compris les étapes préliminaires de bio-cinétique. A terme, la

réalisation de cette thèse devrait permettre de décrire de façon détaillée

l’effet de l’ingestion chronique à faibles doses de radionucléides sur les

systèmes immunitaire et hématopoïétique et d’identifier des mécanismes

permettant d’expliquer, au moins en partie, les modifications observées..

....

in

http://www.edit.u-psud.fr/sujets%202008/pharmacotechnie/bertho.pdf

J-P Bachy

 

 

_______________________

 

Sujet:     Bonne nouvelle pour 2009

Date :     Thu, 8 Jan 2009 11:42:10 +0100 (Paris, Madrid)

 

Bonjour,

 

    Le parlement européen a voté (en 1° et 2° lecture, donc adopté

définitivement au budget 2009) un budget conséquent pour un centre Ecologie

et Santé en faveur des victimes de Tchernobyl sur proposition de la députée

lituannienne:

    Resolution of the Conference "Scientific and Humanitarian Initiatives for

Support of Liquidators and Victims of Catastrophe in Chernobyl"

    Cette résolution concise (2 pages) décrit de manière très objective la

situation actuelle. Y. Bandajevski, actuellement en Lituanie, pourrait y

travailler.

http://cjoint.com/?bimuHPtGjb

    Bien cordialement

JPB

 

 

________________________

 

 

Sujet:      Protection civile...

Date :      Thu, 12 Feb 2009 10:21:07 +0100 (Paris, Madrid)

 

 

http://www.mediapart.fr/club/blog/claude-marie-vadrot/070209/le-desastreux-exercice-nucleaire-de-belleville-sur-cher

 

    Wladimir Tchertkoff était invité le 17 juin 2008 par L'Ecole Nationale

Supérieure des Officiers Sapeurs Pompiers (ENSOSP) près d’Aix-en-Provence

pour faire une conférence sur le thème: 

"Le risque radiologique et nucléaire : de la prévention à la gestion des

crises", dans le cadre du master "Risques et Environnement", qui durait

depuis deux ans. La conférence était précédée par la projection de ses films

sur l'accident de Tchernobyl "Le sacrifice" et "Controverses nucléaires"

....

    En communiquant pendant quelques jours avec les participants du master,

professionnels de haut niveau de formation, j’ai constaté que ces

intervenants français de première ligne en cas de catastrophe du type de

Tchernobyl ne savaient rien des enseignements élémentaires que cette

expérience unique pouvait leur apporter. Ce n’est pas avec moi qu’ils

auraient dû parler mais avec les « liquidateurs » encore vivants, parmi

lesquels des scientifiques, des spécialistes, des techniciens, qui sauraient

trouver un langage professionnel commun de grande utilité avec les collègues

français. Si j'ai été impressionné à l’ENSOSP par le niveau intellectuel et

la qualité humaine de ces professionnels compétents et généreux (décider de

faire ce métier est un choix d’hommes motivés), je les ai vus également

impressionnés, mais en sens inverse : scandalisés, incrédules par ce que les

deux films leur ont révélé sur la désinformation, d’abord soviétique puis

mondiale, et sur ses conséquences. 

 

    Parlant à des sapeurs pompiers, « intervenants du premier groupe »

équivalents des « liquidateurs » soviétiques, j’ai développé l’idée que la

rétention d'informations aux intervenants, - qu’il s’agisse de pompiers ou

de médecins, - constituait l’obstacle majeur à « la prévention des risques

et à la gestion des crises ». Le devoir de réserve, nécessaire et justifié

dans certains cas précis et limités, n’est pas la loi du silence et en tout

cas ne peut pas être appliqué à l’information scientifique indépendante sans

léser à la racine la capacité d’intervention clairvoyante des corps de

l’Etat préposés à la protection des populations. L’impératif « secret

défense » dans le domaine du nucléaire risque de limiter dangereusement la

recherche du savoir et l’information indispensables pour l’efficacité et la

crédibilité des institutions en cas de crise. (La recherche médicale sur les

conséquences de la catastrophe de Tchernobyl est censurée, alors qu’on sait

que le coefficient de risque de la production atomique de l’énergie

électrique est sans commune mesure avec celui de toute autre technologie de

production de l’électricité. Aucune compagnie ne commet la folie d'assurer

une centrale atomique.)

....

Voir le texte complet de la conférence:

 

http://cjoint.com/?cokmawJx7q

Bien cordialement

JP Bachy

 

 

 

________________________

 

 

Sujet:     S’accommoder de l’ignorance et de l’incertitude

Date :     Wed, 18 Feb 2009 13:17:03 +0100 (Paris, Madrid)

 

Avertissement de l'OMS en préambule du rapport:

 

Ce rapport exprime les vues collectives d'un groupe international d'experts

et ne représente pas nécessairement les décisions ou la politique

officiellement adoptées par l'Organisation Mondiale de la Santé

 

Organisation Mondiale de la Santé

- Série de rapport techniques N° 151 - 1958 -

Questions de Santé Mentale  que pose l'utilisation de l'énergie atomique à

des fins pacifiques

- Rapport d'un groupe d'étude -

Citation de la phrase de conclusion:

"Cependant, du point de vue de la santé mentale, la solution la plus

satisfaisante pour l’avenir des utilisations pacifiques de l’énergie

atomique serait de voir monter une nouvelle génération qui aurait appris à

s’accommoder de l’ignorance et de l’incertitude et qui, pour citer Joseph

Addison, le poète anglais du XVIIIème siècle, saurait « chevaucher l’ouragan

et diriger la tempête ».

Rapport complet:

http://whqlibdoc.who.int/trs/WHO_TRS_151_fre.pdf

Bien cordialement

JPB

 

 

________________________

 

Sujet:      Un rapport conjoint de l'OMS/AIEA/UNDP - extraits

Date :      Sun, 1 Mar 2009 10:38:00 +0100 (Paris, Madrid)

 

Communiqué Conjoint OMS/IAEA/UNDP

 

Tchernobyl : l’ampleur réelle de l’accident 20 ans après

 

5 SEPTEMBRE 2005 | GENEVA

    En ce qui concerne l'environnement, le rapport préconise un suivi à long

terme des radionucléides du césium et du strontium pour évaluer l'exposition

des êtres humains et la contamination des aliments et pour analyser l'impact

des mesures correctives et des mesures prises pour réduire la radioactivité.

Il faut donner des informations plus complètes au public sur la présence de

substances toujours radioactives dans certains produits alimentaires et sur

les méthodes de préparation des aliments qui réduisent l’incorporation de

radionucléides.

....

    Des informations précises sont disponibles depuis des années, mais soit

elles ne sont pas parvenues aux personnes qui en ont besoin, soit les gens

ne les ont pas crues et acceptées et donc n’en ont pas tenu compte.

 

    Le rapport recommande de cibler les informations sur des publics précis,

notamment les responsables locaux et le personnel de santé, de définir une

stratégie plus large qui encourage des modes de vie sains et de diffuser des

informations sur les moyens de réduire les expositions internes et externes

aux rayonnements.

....

   Le strontium et le césium, qui ont une période plus longue de 30 ans,

sont toujours actifs et resteront une source de préoccupation pendant encore

des dizaines d’années.

....

    À l’heure actuelle et sur le long terme, le radiocésium, présent dans le

lait, la viande et certains végétaux, reste le plus grand sujet de

préoccupation pour l’exposition humaine interne.

....

    Après l’accident, les animaux et la végétation dans les zones de forêt

et de montagne ont absorbé une forte quantité de radiocésium, les niveaux

d’activité restant longtemps élevés dans les champignons, les baies et le

gibier. L’exposition provenant des produits agricoles ayant baissé, l’impact

relatif de l’exposition provenant des produits forestiers a augmenté et ne

diminuera qu’avec la migration dans le sol et la décroissance lente des

matières radioactives. Un transfert élevé de radiocésium du lichen à la

viande de renne et aux humains a été observé dans la région arctique et

sub-arctique, la viande de renne étant fortement contaminée en Finlande, en

Norvège, en Russie et en Suède. Les gouvernements concernés ont imposé des

restrictions à la chasse, notamment en programmant l’ouverture de la saison

de chasse à la période où la chair des animaux est moins contaminée..

....

    La contamination des eaux de surface à travers la plupart de l’Europe a

baissé rapidement grâce à la dilution, à la décroissance physique, et à

l’absorption de radionucléides dans les sédiments du fond et dans les sols

des bassins versants. Toutefois, en raison de la bio-accumulation dans la

chaîne alimentaire aquatique, on a trouvé des concentrations élevées de

radiocésium dans des poissons provenant de lacs aussi éloignés que ceux

d’Allemagne et de Scandinavie

....

    Les niveaux dans le poisson et les eaux sont actuellement bas, sauf dans

les zones où se trouvent des lacs ‘fermés’ sans déversoir. Dans ces lacs,

les niveaux de radiocésium contenu dans le poisson resteront élevés pendant

des décennies et les restrictions imposées à la pêche devraient donc y être

maintenues.

....

    Le traitement des terres pour les cultures fourragères, les fourrages

‘propres’ et l’emploi de liants de césium (qui empêchent le transfert de

radiocésium des fourrages au lait) ont permis de réduire considérablement la

contamination et de continuer à pratiquer l’agriculture, encore qu’un

accroissement de la teneur en radionucléides des produits végétaux et

animaux ait été mesuré depuis le milieu des années 90, lorsque les problèmes

économiques ont obligé à réduire les traitements.

....

    Un certain nombre de mesures appliquées aux forêts dans les pays touchés

et en Scandinavie ont permis de réduire l’exposition des êtres humains,

notamment les restrictions imposées à l’accès à certaines zones de forêts, à

la récolte de produits comestibles comme le gibier, les baies et les

champignons et au ramassage public de bois de chauffage, parallèlement aux

nouvelles mesures prises au niveau de la chasse pour éviter la consommation

de viande de gibier lorsque les niveaux saisonniers de radiocésium risquent

d’être élevés.

....

    Il reste à définir une stratégie globale pour la gestion des déchets de

haute activité et de longue période qui proviennent d’anciennes activités de

dépollution. Une grande quantité de ces déchets a été entreposée

provisoirement dans des tranchées et des décharges qui ne répondent pas aux

prescriptions en vigueur en matière de sûreté des déchets

Bien cordialement

JPB

 

 

________________________

 

Sujet:      Mise au point de Wladimir Tchertkoff

Date :      Mon, 2 Mar 2009 15:46:06 +0100 (Paris, Madrid)

 

Wladimir Tchertkoff d’origine russe et de nationalité italienne, longtemps

journaliste pour la Rai puis la Télévision de la Suisse italienne de Lugano,

a réalisé plus de soixante-dix documentaires dont cinq consacrés aux

territoires contaminés par Tchernobyl. Il est également secrétaire de

l’association Les Enfants de Tchernobyl Belarus.

"Si le press release entier était représenté par ces seuls textes choisis

par JPB, Vassili Nesterenko l'aurait souscrit des deux mains, sauf une

inexactitude (l'exposition provenant des produits agricoles n'a pas baissé)

et une désinformation idyllique grave : "Le traitement des terres pour les

cultures fourragères, les fourrages ‘propres’ et l’ emploi de liants de

césium (qui empêchent le transfert de radiocésium des fourrages au lait) ont

permis de réduire considérablement la contamination et de continuer à

pratiquer l’agriculture, encore qu’un accroissement de la teneur en

radionucléides des produits végétaux et animaux ait été mesuré depuis le

milieu des années 90, lorsque les problèmes économiques ont obligé à réduire

les traitements." Cette idylle territorialement limitée n'a duré que le bref

printemps "démocratique" de la dernière phase de la pérestroika et a permis

aux gouvernements post-soviétiques, remis au pas par la troïka, d'inciter à

cultiver les terres dangereusement contaminées. Ce fait devra faire l'objet

d'une dénonciation au Rapporteur Spécial du Droit à l'Alimentation du

Conseil des Droits de l'Homme.

Correction apportée. Merci Mr Tchertkoff

Bien cordialement

JPB

 

 

________________________

 

Sujet:      Attendez vous à ce que, dans les jours à venir

Date :      Wed, 11 Mar 2009 21:17:42 +0100 (Paris, Madrid)

 

"On soigne d'abord avec la parole, puis avec l'herbe, puis avec le bistouri"

Averroès

Dossier de pressse

Bien cordialement

Jean-Pierre Bachy

 

 

________________________

 

Sujet:      La copie refusée

Date :      Fri, 13 Mar 2009 19:07:56 +0100 (Paris, Madrid)

 

http://cjoint.com/?dptfsHWGeu

 

Bien cordialement

JPB

 

________________________

 

Sujet:      "Memory on the skin"

Date :      Fri, 13 Mar 2009 22:52:21 +0100 (Paris, Madrid)

 

Et parce que l'art porte plus haut la parole...

 

Bien cordialement

JPB

 

 

________________________

 

Sujet:     Memory on the skin

Date :     Fri, 13 Mar 2009 23:04:53 +0100 (Paris, Madrid)

  

Pour ceux qui sont en mode texte, recopiez l'URL dans votre navigateur:

Films

http://radionucleide.free.fr/Herbe_amere.htm

JPB

 

________________________

 

Sujet:      Limbes

Date :      Sat, 14 Mar 2009 09:46:28 +0100 (Paris, Madrid)

 

http://cjoint.com/?dqjStVIhaa

 

"no mans land study"

Copyright lawsonworks.com

Pour gratter, nettoyer et utiliser à nouveau -

"Ces travaux consistent en la collection de 25 ans de dessins récupérés, de

croquis, de photographies et de documents personnels tels que les

certificats de naissance, mariage, voeux, factures, suite à l' inondation

qui a endommagé ma maison et son atelier à la Nouvelle-Orléans et à les

recycler en combinant la photocopie, l'encre et l'encaustique . Leurs

qualités d'archive contribuent à créer un état de "limbes", un état de

transition à partir du chaos qui entoure un événement, tel une inondation,

dans les débuts primordiaux de la renaissance. "

Bien cordialement

JPB

 

 

 

________________________

 

Sujet: Nucléaire et démocratie

Date : Sun, 20 Sep 2009 15:12:51 +0200 (Paris, Madrid (heure d'été))

 

Préambule prémonitoire de 1958

"Cependant, du point de vue de la santé mentale, la solution la plus

satisfaisante pour l’avenir des utilisations pacifiques de l’énergie

atomique serait de voir monter une nouvelle génération qui aurait appris à

s’accommoder de l’ignorance et de l’incertitude et qui, pour citer Joseph

Addison, le poète anglais du XVIIIème siècle, saurait « chevaucher l’ouragan

et diriger la tempête ». Organisation Mondiale de la Santé - Série de

rapport techniques N° 151,1958

 

A retenir:

Le 13 octobre 2009 à 20h45 sur ARTE

Les auteurs du documentaire « Déchets, le cauchemar du nucléaire », Éric

Guéret – qui en est également le réalisateur – et Laure Noualhat, reviennent

sur les difficultés à traiter le sujet des déchets radioactifs et sur la

façon dont ils les ont résolues.

En attendant de documentaire

http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/2770704.html <http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/2770704.html>

Cette interview des auteurs nous montre la face cachée du nucléaire et son

déficit démocratique à travers son point faible : les déchets radioactifs (

revalorisables" à 96% selon la publicité d' Areva et en réalité "retraités"

actuellement à 10% à La Hague)

Nucléaire et démocratie sont-ils compatibles ?

Cordialement JPB

 

 

________________________

 

Sujet:    Formation continue

Date :    Thu, 05 Nov 2009 12:42:02 +0100

 

 

En ces temps où l'ASN remet en cause les dispositifs de sécurité du

réacteur de 3ème génération il faut rappeler que "Tchernobyl est un

arbre qui pousse":

 

Un autre membre de l'Académie des Sciences de Biélorussie, Ivan

Nikitchenko, reprend le combat de Vassili Nesterenko

et invite le président Loukachenko à rétablir un système de

radioprotection de la population du Bélarus.

extrait:

Dans sa lettre Nikitchenko signale en particulier que la sous-estimation

des conséquences de l’accident de Tchernobyl a conduit à une importante

contamination des sols sur la quasi totalité du territoire du Bélarus.

Le scientifique souligne que près de 80% de la dose d’irradiation reçue

par les habitants provient des denrées alimentaires contaminées qu’ils

consomment et, qui plus est, la part de ces produits augmente au lieu de

diminuer. « Cette tendance est confirmée par nos propres recherches,

effectuées dans le cadre du projet "Information pour la sécurité

radiologique de la population". Tous les habitants choisis par

échantillonnage au hasard dans 24 régions dénotent des doses variées de

radioactivité interne chronique », est-il dit dans la lettre.

Son auteur annonce que des recherches scientifiques médicales

indépendantes montrent « l’effet extrêmement négatif » des faibles doses

de radioactivité sur la santé humaine. Il s’agit notamment de

l’augmentation de la mortalité des nouveau-nés et du nombre de

naissances de bébés à faible poids, de la propagation à grande échelle

de pathologies chroniques chez l’enfant, de la baisse des capacités

fonctionnelles de l’organisme touchant plus des deux tiers des écoliers

et de la diminution de la durée de vie, de l’augmentation significative

de la mortalité parmi les jeunes causée par les pathologies

cardio-vasculaire, cérébrales et oncologiques, ainsi que de la réduction

démographique de la population (de 678 000 habitants depuis 1993).

.....

Texte complet: http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj200911/cij9aNqPvo.pdf

Soutien à L'Institut Belrad de Nesterenko

http://www.enfantsdetchernobylbelarus.doubleclic.asso.fr/pages/21.html

La Biélorussie est pour nous, pédiatres, un lieu de formation continue

obligatoire... soutenons nos enseignants.

Bien cordialement

JP Bachy

 

 

________________________

 

Sujet:     Multistresseurs

Date :     Wed, 18 Nov 2009 17:21:05 +0100

 

La guerre aux générations futures...

Bien cordialement

Jean-Pierre Bachy

*

**Une ancienne zone de combat irakien

montre des clusters anormaux de tumeurs

et malformations du nourrisson*

 

Extraits:

Les médecins de la région de Falloudja ravagée par la guerre doivent

faire face à jusque 15 fois plus qu’avant à des malformations chroniques

chez les nourrissons et à un pic dans les cancers du début de la vie qui

pourraient être liées à des matières toxiques laissées par les combats.

"Nous assistons à une augmentation très importante des anomalies du

système nerveux central», a déclaré le directeur de l’hôpital général de

Falloudja et le spécialiste senior, le Dr Ayman Qais. «Avant 2003 [le

début de la guerre] je voyais un nombre sporadiques de malformations

chez les bébés. Or, la fréquence des malformations a augmenté de façon

spectaculaire."

La montée en fréquence est frappante - de deux entrées par quinzaine il

y a un an à deux par jour maintenant. «La plupart se situent au niveau

de la tête et de la moelle épinière, mais il y a aussi de nombreuses

anomalies des membres inférieurs», dit-il. «Il y a aussi une

augmentation très marquée du nombre de cas de tumeurs cérébrales chez

les enfants de moins de deux ans. C’est maintenant une tranche de vie

privilégiée pour de multiples tumeurs."

Après plusieurs années de spéculation et de preuves anecdotiques, une

image a maintenant pris forme d'un phénomène très inquiétant dans l'une

des zones les plus touchées par la guerre d'Irak.

Les médecins en première ligne sont réticents à faire un lien direct

avec les combats. A ce propos, ils pensent que de nombreux facteurs

peuvent intervenir. "Ceux-ci incluent la pollution de l'air, les

radiations, les produits chimiques, l'utilisation de médicaments pendant

la grossesse, ou le statut psychologique de la mère," dit le Dr Qais.

"Nous n'avons tout simplement pas encore la réponse"

Article Anglais/Français à télécharger:

http://cjoint.com/?lsrjJPo3ws

sur les multistresseurs:

http://radionucleide.free.fr/Bibliographie_multistresseurs.htm

 

 

 

________________________

 

Sujet: Radionucléides et environnement

Date : Fri, 20 Nov 2009 09:29:57 +0100

 

Avis n° 2008-AV- 0065 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 19

novembre 2008

sur le projet d’arrêté fixant la composition du dossier et les modalités

d’information des consommateurs prévues à l’article R.1333-5 du code

de la

santé publique

....

Considérant :

1. la position constante de la France en matière de gestion des

déchets nucléaires, fondée sur un

principe d’absence de seuils de libération des radionucléides afin,

en particulier, d’éviter la

dilution des déchets comme mécanisme d’élimination, notamment en les

ajoutant à des biens de

consommation ;

2. l’application du principe de justification de la radioprotection,

notamment dans le nucléaire dit

« de proximité », qui doit inciter, autant que possible, les

industriels à rechercher des méthodes de

substitution et de nouvelles technologies permettant de réduire le

recours aux rayonnements

ionisants ;

3. le fait que le dispositif prévu par les articles R. 1333-4 et -5

du code de la santé publique, en ce

qu’il fait porter l’appréciation des avantages de toute nature

procurés par l’addition de

radionucléides au regard des seuls risques sanitaires alors que

l’application des principes ci-dessus

impliquerait de prendre en compte l’ensemble des inconvénients

potentiels, conduit à favoriser le

développement de dispositifs contenant des radionucléides et à

dissuader les industriels de

rechercher des méthodes de substitution ou de nouvelles technologies

permettant de réduire le

recours aux rayonnements ionisants ;

l’ASN donne un avis défavorable à ce projet d’arrêté, qui tend à

banaliser la délivrance de dérogations.

http://textes.droit.org/JORF/2009/05/14/0111/0087/

 

 

La radioactivité naturelle est bien suffisante pour faire évoluer

l'espèce humaine...

Bien cordialement

JPB

 

Sujet : EPICE (Evaluation des pathologies induites par le césium)

Date : 19/09/2009 10:31

 

    Au lendemain de l' excellente émission de France 2 sur La Hague, une dépêche
de l'AFP qui rappelle que "Tchernobyl est un arbre qui pousse"
Cordialement
JP Bachy

Objet : AFP : Novozybkov : "Près de Tchernobyl, l'inquiétante fréquence des
arythmies cardiaques "
   Près de Tchernobyl, l'inquiétante fréquence des arythmies cardiaques
NOVOZYBKOV* (Russie) - Les habitants des zones touchées par la catastrophe
de Tchernobyl, qui consomment parfois par nécessité ou habitude des aliments
contaminés, souffrent fréquemment de pathologies dont l'origine encore
inconnue pourrait être liée à la radioactivité.
Après les cancers de la thyroïde et les leucémies apparus en grand nombre
dans les années qui ont suivi le plus grave accident nucléaire de l'histoire
les médecins des territoires contaminés du sud-ouest de la Russie y ont
relevé un nombre anormalement élevé d'arythmies cardiaques et de cataractes.
Novozybkov, la plus grande ville de cette zone avec 42.000 habitants, devait
être évacuée** après l'explosion en avril 1986 du réacteur n°4 de la
centrale nucléaire, située à quelques dizaines de kilomètres en Ukraine.
Mais comme personne n'a été forcé de partir, la plupart sont restés.
"Le grand programme de décontamination qui avait été commencé n'a jamais été
mené à son terme à cause de la chute de l'URSS et de la période de crise qui
a suivi", déclare Andréi Niebilitso, maire-adjoint chargé des affaires
sociales.
    Pour éviter le contact avec les sols radioactifs, les rues ont été
asphaltées, ainsi que les cours d'école. Mais 20 ans après, le bitume se
fissure, et la ville manque de moyens pour engager les travaux nécessaires.
"Il aurait fallu changer les canalisations d'eau, retirer une bonne couche
de terre", mais aujourd'hui, avec la crise économique mondiale qui frappe la
Russie, "la ville reste seule face à ses problèmes", regrette M. Niebilitso.
Sur le trottoir, des habitants vendent des fruits et légumes de leur jardin
ainsi que des baies et des champignons de la forêt dont la consommation
constitue, avec le gibier, la principale source de contamination au césium
137, un élément radioactif non présent naturellement dans le corps humain où
il se fixe sur les muscles.
    Pour vérifier s'il existe un lien direct entre l'arythmie cardiaque et la
présence de césium 137 radioactif dans le corps de patients, l'Institut de
radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) français a lancé le programme
EPICE*** (Evaluation des pathologies induites par le césium).
    Depuis le mois de mai, 9.000 enfants vivant dans des zones contaminées, qui
comptent 110.000 habitants côté russe, ainsi qu'un groupe témoin de 9.000
autres vivant à proximité dans des zones "propres" subissent des
électrocardiogrammes, des échographies cardiaques et une mesure de la
concentration du césium dans leur corps.
    Parmi les enfants examinés en une matinée à l'école n°9 de Novozybkov,
certains sont exempts de césium tandis que des concentrations relativement
fortes sont relevées chez d'autres.
    "On a déjà eu des tas d'études, mais nous n'avons jamais vu aucun résultat",
tempète Galina Liakh, proviseure du lycée n°1 de la ville, venue à la tête d
une délégation de directeurs d'école rencontrer un groupe de journalistes
français en voyage de presse avec l'IRSN.
    Les enseignants, qui affirment que la quasi-totalité des enfants de la
région souffrent de diverses pathologies, se souviennent que des Allemands
et des Danois ont déjà réalisé des études, ainsi que des Américains.
    Cette fois c'est promis, les résultats leurs seront communiqués tous les six
mois et serviront à mieux prendre en charge les malades, promet Alexander
Silenok, directeur du Centre de diagnostics et d'analyses cliniques et
biologiques de Briansk, la capitale régionale.
    Pour que les habitants n'aient pas le sentiment d'être des cobayes au
service de la science, "il était très important pour nous que les familles
donnent leur accord, ce que les autorités russes ont mis du temps à
comprendre", explique Jean-René Jourdain, responsable du programme EPICE
pour l'IRSN.

(©AFP / 17 septembre 2009 06h12)

Remarques
    Yves Lenoir enquête 1990 avec Patrice Miran (expert en écologie)
* La distance à Tchernobyl est d'environ 250 km
** Il n'a jamais été question d'évacuer cette ville, du moins officiellement
*** L'étude EPICE actuelle aurait dû être engagée il y a vingt ans, puisque les dérives épidémiologiques étaient alors déjà claires et inquiétantes

________________________

 

Sujet : Nucléaire et démocratie

De : Jean-Pierre Bachy 

Date : 19/09/2009 10:31

 

20/09/2009 15:12 Préambule prémonitoire de 1958
"Cependant, du point de vue de la santé mentale, la solution la plus
satisfaisante pour l’avenir des utilisations pacifiques de l’énergie
atomique serait de voir monter une nouvelle génération qui aurait appris à
s’accommoder de l’ignorance et de l’incertitude et qui, pour citer Joseph
Addison, le poète anglais du XVIIIème siècle, saurait « chevaucher l’ouragan
et diriger la tempête ». Organisation Mondiale de la Santé - Série de
rapport techniques N° 151,1958

A retenir:
Le 13 octobre 2009 à 20h45 sur ARTE
Les auteurs du documentaire « Déchets, le cauchemar du nucléaire », Éric
Guéret – qui en est également le réalisateur – et Laure Noualhat, reviennent
sur les difficultés à traiter le sujet des déchets radioactifs et sur la
façon dont ils les ont résolues.
En attendant de documentaire
http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/2770704.html
Cette interview des auteurs nous montre la face cachée du nucléaire et son
déficit démocratique à travers son point faible : les déchets radioactifs (
revalorisables" à 96% selon la publicité d' Areva et en réalité "retraités"
actuellement à 10% à La Hague)

Nucléaire et démocratie sont-ils compatibles ?
Cordialement JPB

 

________________________


Sujet : Formation continue

Date : Thu, 05 Nov 2009 12:42:02 +0100

 

 

  En ces temps où l'ASN remet en cause les dispositifs de sécurité du  réacteur de 3ème génération il faut rappeler que "Tchernobyl est un  arbre qui pousse":

 

  Un autre membre de l'Académie des Sciences de Biélorussie, Ivan  Nikitchenko, reprend le combat de Vassili Nesterenko et invite le président Loukachenko à rétablir un système de  radioprotection de la population du Bélarus. extrait: Dans sa lettre Nikitchenko signale en particulier que la sous-estimation  des conséquences de l’accident de Tchernobyl a conduit à une importante contamination des sols sur la quasi totalité du territoire du Bélarus.  Le scientifique souligne que près de 80% de la dose d’irradiation reçue  par les habitants provient des denrées alimentaires contaminées qu’ils  consomment et, qui plus est, la part de ces produits augmente au lieu de  diminuer. « Cette tendance est confirmée par nos propres recherches,  effectuées dans le cadre du projet "Information pour la sécurité  radiologique de la population". Tous les habitants choisis par  échantillonnage au hasard dans 24 régions dénotent des doses variées de  radioactivité interne chronique », est-il dit dans la lettre. Son auteur annonce que des recherches scientifiques médicales  indépendantes montrent « l’effet extrêmement négatif » des faibles doses  de radioactivité sur la santé humaine. Il s’agit notamment de  l’augmentation de la mortalité des nouveau-nés et du nombre de  naissances de bébés à faible poids, de la propagation à grande échelle  de pathologies chroniques chez l’enfant, de la baisse des capacités  fonctionnelles de l’organisme touchant plus des deux tiers des écoliers  et de la diminution de la durée de vie, de l’augmentation significative  de la mortalité parmi les jeunes causée par les pathologies  cardio-vasculaire, cérébrales et oncologiques, ainsi que de la réduction  démographique de la population (de 678 000 habitants depuis 1993). ..... Texte complet:

http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj200911/cij9aNqPvo.pdf Soutien à L'Institut Belrad de Nesterenko

 

http://www.enfantsdetchernobylbelarus.doubleclic.asso.fr/pages/21.html

 

 La Biélorussie est pour nous, pédiatres, un lieu de formation continue  obligatoire... soutenons nos enseignants.

Bien cordialement

JP Bachy    

 

________________________

 

Sujet : Multistresseurs

De : Jean-Pierre Bachy 

Date : Wed, 18 Nov 2009 17:21:05 +0100

 

   Une ancienne zone de combat irakien montre des clusters anormaux de tumeurs et malformations du nourrisson

Extraits:

  Les médecins de la région de Falloudja ravagée par la guerre doivent  faire face à jusque 15 fois plus qu’avant à des malformations chroniques  chez les nourrissons et à un pic dans les cancers du début de la vie qui  pourraient être liées à des matières toxiques laissées par les combats.  "Nous assistons à une augmentation très importante des anomalies du  système nerveux central», a déclaré le directeur de l’hôpital général de  Falloudja et le spécialiste sénior, le Dr Ayman Qais. «Avant 2003 [le  début de la guerre] je voyais un nombre sporadiques de malformations  chez les bébés. Or, la fréquence des malformations a augmenté de façon  spectaculaire."   La montée en fréquence est frappante - de deux entrées par quinzaine il  y a un an à deux par jour maintenant. «La plupart se situent au niveau  de la tête et de la moelle épinière, mais il y a aussi de nombreuses  anomalies des membres inférieurs», dit-il. «Il y a aussi une  augmentation très marquée du nombre de cas de tumeurs cérébrales chez  les enfants de moins de deux ans. C’est maintenant une tranche de vie  privilégiée pour de multiples tumeurs."   Après plusieurs années de spéculation et de preuves anecdotiques, une  image a maintenant pris forme d'un phénomène très inquiétant dans l'une  des zones les plus touchées par la guerre d'Irak.  Les médecins en première ligne sont réticents à faire un lien direct  avec les combats. A ce propos, ils pensent que de nombreux facteurs  peuvent intervenir. "Ceux-ci incluent la pollution de l'air, les  radiations, les produits chimiques, l'utilisation de médicaments pendant  la grossesse, ou le statut psychologique de la mère," dit le Dr Qais.  "Nous n'avons tout simplement pas encore la réponse" 

Article Anglais/Français à télécharger:

http://cjoint.com/?lsrjJPo3ws  sur les multistresseurs:  http://radionucleide.free.fr/Bibliographie_multistresseurs.htm      

Sujet : [Medecine&enfance] Radionucléides et environnement

Date : Fri, 20 Nov 2009 09:29:57 +0100

 

Avis n° 2008-AV- 0065 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 19   novembre 2008 sur le projet d’arrêté fixant la composition du dossier et les modalités d’information des consommateurs prévues à l’article R.1333-5 du code   de la santé publique .... Considérant :

  1. la position constante de la France en matière de gestion des   déchets nucléaires, fondée sur un principe d’absence  de seuils de libération des radionucléides afin,   en particulier, d’éviter la dilution des déchets comme mécanisme d’élimination, notamment en les   ajoutant à des biens de consommation;

  2. l’application du principe de justification de la radioprotection,   notamment dans le nucléaire dit « de proximité », qui doit inciter, autant que possible, les   industriels à rechercher des méthodes de substitution et de nouvelles technologies permettant de réduire le   recours aux rayonnements ionisants; 

  3. le fait que le dispositif prévu par les articles R. 1333-4 et -5   du code de la santé publique, en ce qu’il fait porter l’appréciation des avantages de toute nature   procurés par l’addition de radionucléides au regard des seuls risques sanitaires alors que   l’application des principes ci-dessus impliquerait de prendre en compte l’ensemble des inconvénients   potentiels, conduit à  favoriser le développement de dispositifs contenant des radionucléides et à   dissuader les industriels de rechercher des méthodes de substitution ou de nouvelles technologies   permettant de réduire le recours aux rayonnements ionisants;

  l’ASN donne un avis défavorable à ce projet d’arrêté, qui tend à   banaliser la délivrance de dérogations.  http://textes.droit.org/JORF/2009/05/14/0111/0087/

  La radioactivité naturelle est bien suffisante pour faire évoluer   l'espèce humaine...

Bien cordialement JPB

 

________________________

 

Sujet : sévérité du H1N1 - efficacité de la vaccination chez les jeunes enfants

Date : Fri, 20 Nov 2009 12:03:05 +0100

 

Réflexion impertinente à propos des experts

Bien cordialement

JP Bachy

BLOC-NOTES de Didier Nordon

 

Pour la Science Novembre 2009 – N° 385 

    Cachez cette vérité que je ne saurais voir! 

** Un savant, en principe, n’est mû que par la vérité. Tout son travail est  sou­mis à la recherche de celle-ci. Ni l’am­bition ni la complaisance  envers des intérêts partisans ne sont censées influencer ses  conclusions. Pour un homme politique, au contraire, la vérité est un  élément parmi d’autres. Son rôle n’est pas de dégager la vérité sur  l’origine d’une crise, par exemple, mais de faire cesser la crise (s’il  est au pou­voir), ou de l’attiser pour qu'elle mette le pouvoir en  difficulté (s’il est dans l’opposition). De même, s’exprimer sur Ie  nucléaire ou sur les OGM en s’en tenant au seul aspect scientifique de  ces questions serait mal­adroit. Il doit composer aussi avec les  intérêts industriels et les inquiétudes, fon­dées ou non, de la  population. La vérité n’est pas toujours une solution, Si un média­teur  veut mettre fin à la guerre entre deux pays A et B, il ne doit pas dire,  même si c’est vrai, que A est responsable. Cela ne peut que renforcer le  bellicisme de A, qui se sent agressé par sa décla­ration, et celui de B,  qui se sent justifié de lutter contre A. Aux historiens de trancher,  plus tard, une fois la paix revenue.  Entendre un savant railler un poli­tique parce que celui-ci a tout faux  sur tel ou tel sujet est un gag du type arroseur arrosé. Le savant se  croit, dans son domaine, supérieur au politique. En fait, il est  infé­rieur. Incapable de comprendre que, dans le contexte politique,  critiquer au nom de la vérité n’a guère de portée ni de pertinence, il  se place sur un terrain où il est perdant à tous les coups. Quand un  politique parle, il ne s’agit pas tant de vérité que d’action et  d’influence sur les esprits.  

 

 

________________________

 

Sujet : Formation continue par Maïté Hanot (enseignante en biologie cellulaire à Lyon Sud)

De : Jean-Pierre Bachy <Jean-Pierre Bachy@sfr.fr>

Date : Sat, 05 Dec 2009 12:28:15 +0100

Copie à : maite.hanot@free.fr    

 

THESE pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L'UNIVERSITE PARIS XI Ecole doctorale Rayonnements et Environnement Spécialité : Radiobiologie présentée et soutenue publiquement par Maïté Hanot le 24 novembre 2008 

*http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/42/99/02/PDF/These.pdf*

  « *Irradiation par microfaisceau de particules alpha: implication des espèces réactives de l'oxygène dans l'effet de voisinage*.»

 

  Cette thèse décrit - *en français* -- un état de l'art très complet et magnifiquement illustré en matière d'irradiation par les très faibles doses.  Le prix "Le Monde de la Recherche Universitaire" 2009 a été décerné à Maïté Hanot http://www-dsm.cea.fr/cn/Scientific-activity/Prix-et-distinctions/octobre-2009-1 Maïté Hanot, ancienne doctorante à l'Iramis du CEA Saclay, vient d'être récompensée du prix "Le Monde de la Recherche Universitaire" organisé par le quotidien Le Monde. Son travail a permis la confirmation expérimentale de l'effet bystander (effet de voisinage), pour la lignée cellulaire étudiée (tissu osseux); il a mis en évidence rôle de la membrane cellulaire dans la génération des espèces réactives de l'oxygène, conséquence et vecteur de l'effet bystander ; il a précisé l'amplification de la réponse à l'irradiation pour laquelle à dose/cellule constante, les dégâts/cellule sont augmentés quand la fraction de la population irradiée croît.  S'il vous reste un peu de temps...

 Bien cordialement

JPB 

 

 

________________________

 

Sujet : Formation continue par Maïté Hanot (enseignante en biologie cellulaire à Lyon Sud)

Date : Sat, 05 Dec 2009 16:00:11 +0100

Copie à : maite.hanot@free.fr    

 

    Petite explication de texte franco-française: http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00429902/en/ 

 

_Dans l'abstract anglais:_ Our results indicate a complex interaction of direct irradiation and bystander signals that lead to a membrane-dependant amplification of cell responses.

 

_Dans le résumé français:_ L'étude indépendante de la réponse des cellules ciblées et voisines met en évidence un phénomène nouveau. L'effet de voisinage induit une réponse des cellules voisines mais est aussi impliqué dans une amplification de la réponse des cellules ciblées par l'irradiation. Ainsi toute cellule, irradiée ou non, peut recevoir ces signaux bystander et répondre. L'ensemble de cette étude mène à considérer les cultures cellulaires comme des réseaux complexes de communication; leurs réponses à l'irradiation indiquent une relation mêlée entre signaux relatifs à l'irradiation elle-même et réponse au voisinage. Cette complexité du phénomène d'effet de voisinage peut justifier que son incidence sur l'établissement de règles de radioprotection et sur la courbe linéaire sans seuil n'est pas encore clairement déterminée.

 

Merci de nous aider à réfléchir...

JPB 

 

_______________________

 

http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/35/34/12/PDF/These_Pouthier.pdf

 

  Notion de dose et apport de la microdosimétrie  L’une des questions importante pour évaluer la pertinence des études microfaisceau par rapport à la problématique des faibles doses d’exposition sur le vivant concerne la définition de la dose délivrée à l’échelle de la cellule. La définition la « plus simple » consiste à considérer un nombre de particules par cellule. Cependant, il est alors très difficile de relier cette donnée aux doses conventionnellement utilisées à l’échelle du tissu dans le cadre clinique (radio-diagnostic, radiothérapie) et exprimées en Gray.  Pour cela, nous avons mis en place des codes de simulation Monte-Carlo qui permettent d’estimer et de définir la dose délivrée dans les cellules au cours de l’irradiation par des particules alpha, de la manière la plus réaliste possible. Outre l’évaluation d’une dose pour nos expériences en microfaisceau, ces simulations nous on permis une comparaison objective inter et intra-expérience. Ces calculs simulent les trajectoires des ions en prenant en compte les interactions avec la matière (ligne, air, cellule...) ainsi que les pertes d’énergie associés pour l’ensemble du dispositif. Ils prennent en compte: (i) les caractéristiques physiques de la ligne microfaisceau; (ii) l’environnement immédiat des cellules (puits et support de culture); (iii) les modèles biologiques irradiés.

 

________________________

 

Sujet : [Medecine&enfance] Le modèle linéaire sans seuil

De : Jean-Pierre Bachy <Jean-Pierre Bachy@sfr.fr>

Date : Mon, 14 Dec 2009 20:55:04 +0100

Pour : Médecine & Enfance

 

     Rappelons en préliminaire que d'après Charpak*, qui n'est pas un antinucléaire notoire, si on prend comme référence le modèle linéaire sans seuil, on évalue le nombre de morts conséquence de Tchernobyl à quelques dizaines de milliers ce qui correspond à l'évaluation des scientifiques russes qui a été "négociée" à la baisse par l'OMS et l'AIEA (4000). Il est difficile de quantifier l'effet bystander (c'était l'objet de ma question à Maïté Hanot). C'est lui qui déterminera les nouvelles règles en matière de protection radiologique pour la santé et l'environnement. Rappelons que l'effet bystander est médié, pour une grande part, par les EROs (Espèces Réactives de l'Oxygène) qui sont responsables du stress oxydatif. Il augmente aussi la perméabilité membranaire ce qui pourrait "ouvrir la porte" à d'autres toxiques provoquant ainsi des phénomènes synergiques. Sachant que Tchernobyl a été une catastrophe industrielle disséminant 200 radionucléides plus une flopée de métaux lourds on comprend mieux que 80% des enfants soient malades en biélorussie... * "De Tchernobyl en Tchernobyls" 

 

Courrier de Maïté Hanot ... La question de la dose délivrée à la cellule est effectivement très complexe. La dose (en Gray) se calcule à partir de l'énergie des ions/rayons envoyés sur la cellule et ce rapporté à la masse de celle ci. Tout le problème vient de l'évaluation de la masse d'une cellule. Globalement, la communauté s'accorde à publier que la délivrance de 10 particules alpha à une énergie de 3 MeV délivrent une dose de 1 Gy au noyau de la cellule ciblée. Ci-joint vous trouverez un résumé un peu vulgarisé de ma thèse. Vous pouvez aussi diffuser du texte provenant de la thèse dans la mesure où la provenance et l'auteur sont cités. Cordialement, Maïté Hanot

http://cjoint.com/?mos0PMGkUd (8 pages)

 

  Morceaux choisis: ....

  De fait, des anomalies moléculaires et cellulaires caractéristiques de l'action des radiations s'expriment dans des cellules non atteintes par des radiations mais présentes au voisinage d'une cellule irradiée. De façon surprenante, cet effet ne semble pas s'exprimer avec des doses fortes mais uniquement dans le domaine des faibles doses. Il remet en cause la relation linéaire sans seuil utilisée en radioprotection pour en évaluer le risque car dans ce cas, comme les cellules voisines de cellules irradiées montrent une réponse, le risque radio-induit est sous-estimé. ... Ces travaux, en plus d'apporter un outil novateur et performant pour la radiobiologie, démontrent en réalité l'existence d'une _relation dose-effet supralinéaire_ suggérant que le risque radio-induit serait actuellement encore largement méconnu dans le domaine des faibles doses. ... En effet, initialement décrit comme induisant simplement une réponse radio-induite dans les cellules voisines non irradiées, l'effet de voisinage peut en réalité concerner toutes les cellules d'une culture en induisant une réponse radio-induite des cellules voisines, mais aussi en amplifiant la réponse des cellules irradiées à l'origine de l'effet. Les signaux dépendants de la membrane plasmique et impliqués dans l'effet de voisinage n'ont pas de cible cellulaire définie. Ainsi toute cellule, irradiée ou non, peut recevoir ces signaux et répondre. La réponse à faible dose implique donc un phénomène en boucle d'amplification due à l'effet de voisinage.

  Bien cordialement

 

 

________________________

 

Sujet : Le modèle linéaire sans seuil

Date : Fri, 18 Dec 2009 13:44:03 +0100

 

  ROMANIAN J. Biophys., Vol. 19, No. 3, p. 171-185, BUCAREST, Septembre 2009 EFFET DES RAYONS GAMMA SUR CERTAINES PROPRIETES BIOPHYSIQUES DE LA  MEMBRANE DE GLOBULES ROUGES

 Biophysics Laboratory, Radiation Physics Department, National Center for  Radiation Research and Technology (NCRRT), EAEA, POB 29 Madinat Nasr Cairo, Egypt ...

 

     Le globule rouge n'est pas une cellule très radiosensible, ce n’est  pas un candidat de choix pour le reflet de dégâts d’une irradiation  cellulaire in vivo. Toutefois, c’est un candidat approprié pour le suivi  des effets des rayonnements pour de nombreuses raisons. Tout d'abord, il  s'agit d'un échantillon représentatif de l'exposition du corps entier,  car il circule dans tout le corps, d'autre part son accessibilité et la  facilité de sa séparation permet d'obtenir des cellules intactes avec  membrane. Par ailleurs, étant anucléé, il représente un modèle utile  pour mesurer les propriétés de la membrane sans l'interférence des  membranes intracellulaires. L’irradiation gamma des globules rouges induit des altérations dans  trois différentes unités fonctionnelles de la membrane: la bicouche  lipidique, les composants des protéines et le cytosquelette à la surface  de la membrane. En outre, le rayonnement provoque un raccourcissement  des chaînes des acides gras des lipides par peroxydation lipidique. La  production d’hydroperoxydes et de « crosslinks**» dans les lipides  membranaires peuvent désorganiser la partie supérieure région de la  bicouche favorisant la pénétration de l'eau et se terminant par une  hémolyse. Le processus d'irradiation a utilisé une source de Cs137 pour  l’expérimentation animale. Le débit de dose était (0,883 cGy / sec) au  début de l'expérience. Les animaux ont été exposés à 1, 2.5, 3.5, 5, 7 et 9 doses Gy en dose unique. ...

 

 ** Le « cross-link » est une liaison qui lie une chaîne polymère à une  autre.  On remarquera que les doses sont du même ordre de grandeur que celles  délivrées au noyau de la cellule (1 Gy - par 10 particules alpha en 1  seconde) dans la thèse de Maïté Hanot.

 

 Discussion (Anglais/français)

 http://cjoint.com/?msnGO3Ij8Z

full text

 http://www.biophysicsnet.ro/rjb/articles/248/nasel.pdf

 

 Le rapprochement est peut être injustifié et naïf mais j'aimerais avoir  un avis de nos experts français sur cette question...

 Les foetus et les enfants ont des cellules très radiosensibles...

 Bien cordialement

 

 

________________________

 

Sujet : Radioactive adverse effects on erythrocytes, leukocytes, and platelets in children

Date : Thu, 24 Dec 2009 09:44:37 +0100

 

    Environ Health. 2008; 7: 21. Published online 2008 May 30. doi: 10.1186/1476-069X-7-21.  Copyright © 2008 Stepanova et al; licensee BioMed Central Ltd.

  Exposure from the Chernobyl accident had adverse effects on erythrocytes, leukocytes, and, platelets in children in the Narodichesky region, Ukraine: A 6-year follow-up study

 

 

 Selon les données du Ministère Ukrainien de la Protection sociale (Janvier 2005) et le Ministère des situations d'urgence, plus d'un demi-million enfants résident dans des zones où l'exposition chronique au rayonnement faible liée à la contamination du sol avec au césium 137. Nous croyons qu'il est extrêmement important d'analyser son incidence non seulement sur le cancer mais aussi sur les effets non - néoplasiques [31], qui sont beaucoup plus fréquents que le cancer. Il est surprenant que le Rapport du Forum de Tchernobyl [2] n'ait pas considéré les multiples publications des chercheurs ukrainiens, russes et biélorusses sur l'excès de la morbidité des affections non-cancéreuses chez les enfants vivant sur le territoire contaminé par la catastrophe de Tchernobyl [9,32-37]. Parce que l'accident de Tchernobyl a été comme peu d'autres, il y a une lacune dans les connaissances en matière de séquelles potentielles de santé. Le bombardement atomique du Japon vers la fin de la Seconde Guerre mondiale a disséminé des isotopes de fission sur une large zone, mais la composition de cette contamination isotopique est différente [38]. La catastrophe de Tchernobyl mettait en cause la libération d'isotopes élaborés dans les barres de combustible au fil du temps. Ces isotopes sont beaucoup plus persistants. Comme conséquence potentielle, la baisse de la numération sanguine montre des effets durables. Ceci n'a pas été observé après exposition aux rayonnements non-persistants [39]. Cependant, des effets similaires ont été signalés pour l'accident de la rivière Techa, qui s'est passé en 1957 [40]. L'exposition a été caractérisée par une irradiation gamma et bêta par le Strontium 90 et le Césium 137. Comme chez les enfants résidant dans la région de Narodichesky, des effets hématologiques ont été détectés. Une normalisation des résultats hématologiques s'est produite seulement 13 ans après l'accident [40]. En enquêtant sur les séquelles de santé dans une cohorte d'enfants exposées à l'accident de Tchernobyl, nous nous attendions à trouver des associations qui n'ont pas été signalées auparavant. Cet ouvrage est le premier d'une série d'études épidémiologiques longitudinales menées afin de découvrir les effets à long terme de l'accident de Tchernobyl sur les enfants, conduisant à une meilleure compréhension de l'importance et de la durée de l'effet de l'exposition aux rayonnements sur la population générale. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2459146/pdf/ 1476-069X-7-21.pdf

 

 

________________________

 

Sujet : La vérité au malade aux USA

Date : Sun, 03 Jan 2010 16:54:38 +0100

 

     Malgré le fait que les experts citent la production d'énergie nucléaire comme extrêmement sûre, l'homme de la rue l'a toujours considérée comme une des technologies les plus dangereuses et les plus redoutables (Greenberg, 1996:155). Les preuves matérielles de cette crainte ont été constatées de visu au cours de l'accident de Three Mile Island au cours duquel 150.000 personnes évacuèrent la zone autour de la centrale nucléaire. Cela représente 146.500 personnes de plus que ce qui avait été recommandé par le gouvernement. Dénommé "phénomène d'ombre d'évacuation" ("evacuation shadow phenomenon"), cela a été le plus grand écart jamais observé entre le nombre de personnes a qui on a conseillé d'évacuer une zone donnée, et celles qui l'ont effectivement fait (Erikson 1994:139-140). http://envstudies.brown.edu/theses/evakranjcthesis.pdf Dans la même thèse (mai 2009) de sociologie: Statistiques sur le cancer et les contaminations environnementales aux USA http://cjoint.com/?bdqFoy6mZK

La conclusion est inquiétante: Alice and Philip Shabecoff (2008:xi)

 

 note, "...we tend to ignore the degradation of our habitat and its toll on our children or assume that someone else---the government, the medical community, industry---is correcting the problem. It is a false assumption."

JPB 

 

________________________

 

Sujet : EROs et hirondelles

Date : Mon, 04 Jan 2010 15:43:13 +0100

 

     Où l'on retrouve les Espèces Réactives de l'Oxygène (évoquées dans l'effet bystander et la toxicité des métaux lourds)... Full text: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1634966/ ... Les niveaux réduits d'antioxydants comme les caroténoïdes et les vitamines A et E peuvent augmenter les dommages à l'ADN causés par les radicaux libres. L'hypothèse d'une réduction, lors de l'exposition aux rayonnements, des taux d'antioxydants qui sont utilisés pour la réparation de l'ADN a été proposée et cette réduction peut être responsable de niveaux accrus de mutation dans les zones contaminées par la radioactivité.

 Abstract (anglais/français)

 http://cjoint.com/?bepBdjFuzD

 

  Prochain épisode: Radiation-induced lipoperoxidative stress in children coupled with deficit of essential antioxidants. Bonne lecture

 

 

___________________________

 

Sujet : Re: radiations

Date : Wed, 6 Jan 2010 06:08:40 +0100

 

 

    Bonjour,

 

Merci de votre soutien. Comme je l'ai signalé sur le forum, mes petits papillons franco-anglais sont rassemblés sur le site http:// radionucleide.free.fr avec le minimum minimorum à ces URLs: http://radionucleide.free.fr/Notions_scientifiques_de_base.htm (formation Criirad)

http://radionucleide.free.fr/Biologie_physiciens.pdf (Institut Curie)

 La raison de mes interventions sur le forum des pédiatres est toute dans l'intitulé du site, nos antioxydants ont déjà bien assez de travail à nettoyer tous les toxiques de nos "pays développés".

 Que peuvent faire les pédiatres? S’informer pour pouvoir répondre en connaissance de cause aux parents sans s'en remettre aveuglément au discours officiel de la nation la plus nucléarisée du monde. Pour ceux qui ont une sensibilité humanitaire, aider les victimes de Tchernobyl qui expérimentent pour nous la survie en milieu radioactif. C'est très simple: acheter l'ouvrage de l'institut Belrad qui va paraître en février:

 

 Chernobyl: Consequences of the Catastrophe for People and the Environment de Alexey V. Yablokov, Vassily B. Nesterenko, Alexey V. Nesterenko , Janette D. Sherman-Nevinger

 

 http://www.amazon.fr/Chernobyl-Consequences-Catastrophe-People- Environment/dp/1573317578/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=english- books&qid=1262165598&sr=8-1

 Je rappelle que l'Institut Belrad a été créé par V. Nesterenko, chef du projet Pamir (centrale nucléaire mobile pour les fusées soviétiques), ses amis Andrei Sakharov (père de la bombe H soviétique) et Anatoly Karpov (champion d'échecs) pour venir en aide aux victimes de l'accident de Tchernobyl. Les russes ont malheureusement une grande expérience des pollutions radioactives et industrielles...

 Bien cordialement

 JP Bachy

 

 

________________________

 

Sujet : Hypothèses en vogue

Date : Wed, 06 Jan 2010 16:28:54 +0100

 

 

     **Stress lipoperoxidatif radio-induit chez les enfants couplé avec un déficit d'antioxydants essentiels

 

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed?term=%22Neyfakh%20EA%22%5BAuthor%5D&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_RVAbstract

 

 La multiplicité des corrélations de Doses de rayonnement-Effet trouvées dans diverses conditions suggère que les signes pathologiques trouvés chez les enfants examinés étaient dus à l'irradiation. Les troubles du système LPC (produits cataboliques de la cascade peroxidative des lipides) se sont manifestés à faibles doses (< 70 mSv) et ils ne présentaient aucun effet de seuil. Les données suggèrent que ces troubles résultent des radicaux libres créés par la chaîne des réactions LPC provoquées par une exposition chronique à de faibles doses de rayonnements dans des conditions de carence en lipides antioxydants essentiels - vitamines E et A –

 

 Abstract anglais/français http://cjoint.com/?bgpqjxUqt5

 

  Preuve d'un manque de réparation des cassures d'ADN double-brin dans les cellules humaines exposées à de très faibles doses de rayons x Étonnamment, les Cassures Double Brins (de l'ADN) induites par des doses de rayonnements très faibles (~1 mGy), dans des cultures primaires de fibroblastes humains (ne se divisant pas), demeurent non réparées pendant plusieurs jours, en contraste frappant avec la réparation efficace des CDBs qui est observée à des doses plus élevées... . Les résultats présentés sont en contraste avec les modèles actuels d'évaluation des risques qui font l'hypothèse que les réponses cellulaires sont aussi efficaces à basse dose qu'à haute dose.

http://cjoint.com/?bgqmonqajn 

Merci aux quelques touaregs intéressés qui défendent la liberté d'expression sur ce forum, dont celle d'EROS sous toutes ses "formes"...

Bien cordialement

 JP Bachy

 

________________________

 

Sujet : hirundo rustica

Date : Thu, 07 Jan 2010 12:39:50 +0100

 

     Avertissement aux pédiatres de Basse Normandie.

 *Du danger de l'étude des hirondelles* (et d'EROs)

 

 Les découvertes scientifiques passent inaperçues si elles sont conformes au statu quo, mais peuvent créer des remous si elles créent des problèmes pour les institutions et les valeurs existantes (Tesh, 2000:79-80). Etant donné que de nombreux scientifiques sont employés par le secteur des entreprises, les études scientifiques se conforment souvent à ces intérêts (Brown et Mikkelsen 1990:151). Davis (2002:132-133).

 Extrait anglais/français http://cjoint.com/?bhmDYSqvYv

Bien cordialement

 JP Bachy

 

________________________

 

Sujet : Le crime de AP Moller

Date : Thu, 07 Jan 2010 16:46:57 +0100

 

     Un scientifique a déclaré un jour «si jamais vous voulez être «rewievé» de façon intensive par les pairs publiez seulement une étude avec des milliards de dollars de conséquences et vous serez «rewievé» à mort » (Davis, 2002:127). http://cjoint.com/?bhquDkIDVI

 

  NB: L'AIEA (citée comme référence dans les commentaires) s'oppose à l'utilisation militaire de l'énergie nucléaire, mais soutient massivement l'utilisation civile des centrales nucléaires. Son but est le développement de l'énergie nucléaire pour la production d'électricité dans tous les pays membres (actuellement 139 pays). (source Wikipedia)

  Je laisse maintenant la place à d'autres sujets merci à tous pour l'espace de liberté d'expression que vous autorisez sur ce forum, j'espère ne pas en avoir trop abusé.

 Bien cordialement

 JP

 

 

________________________

 

Sujet : experts grippe A OMS Canard enchaîné De : Jean-Pierre Bachy <Jean-Pierre Bachy@sfr.fr>

Date : Sun, 10 Jan 2010 09:44:50 +0100

 

  SCIENCE ET COMMUNICATION : PROMETTRE OU ÉCLAIRER

 Dominique Namur Université de Paris XIII et Supélec Sandrine Paillard Unité prospective de l'Inra, université de Varis XI ...

 

    Etablir les conditions de la confiance tient beaucoup aux garanties   en termes de liberté et d'indépendance du chercheur, vis-à-vis des intérêts économiques et   politiques. Selon une étude publiée par la revue Nature*, une partie non négligeable des experts à   l'origine de la rédaction des règles de bonne prescription des médicaments ont des liens financiers avec   l'industrie pharmaceutique sous forme de contrat de consultance, de financement d'une activité de recherche   ou de détention d'actions. Sur 685 auteurs impliqués dans plus de 200 textes de recommandations faisant   l'objet de l'étude, 35 % ont déclaré de tels conflits d'intérêt. La décision prise au début de   l'année 2005 aux Etats-Unis par le NIH {National Institute ofHealth), suite au scandale de l'anti-  inflammatoire Vioxx, d'interdire à tous ses chercheurs une quelconque relation financière avec l'industrie peut   s'interpréter comme le signe d'une prise de conscience que l'imbrication croissante entre science et   économie rend indispensable l'encadrement de leurs relations. *Nature, «An Unhealthy Practice», vol. 437, n° 7062, 20 octobre 2005,   p. 1065.

 

 Bien cordialement

 JPB   

 

________________________

 

Sujet : doute ou certitude

Date : Sat, 16 Jan 2010 13:08:10 +0100

Pour : medecine-enfance@yahoogroupes.fr

 

     Une dernier verre pour la route de l'"evidence based medecine" "Ce qui caractérise les bons scientifiques, c'est que, quoiqu'ils fassent, ils ne sont pas aussi sûrs d'eux que la plupart des autres. Ils arrivent à vivre avec le doute installé en eux" Richard Feynman

<http://nobelprize.org/nobel_prizes/physics/laureates/1965/feynman-bio.html> 

 

   L'enfant n'arrive jamais seul, puisque c'est dit-on, la cigogne qui l'amène dans un baluchon et le dépose lorsqu'elle a été attirée par un sucre laissé au rebord d'une fenêtre. Cette fable racontée aux enfants alsaciens nous dit qu'il faut la marque d'un désir (le sucre) et l'apport ou la constitution d'un bagage narcissique (le baluchon) pour faire de l'être à venir, un sujet. A travers ce qu'on nomme son destin, l'enfant s'inscrira pour le meilleur et pour le pire dans l'histoire de sa lignée, dans sa langue et sa culture. Chaque société ayant historiquement ses spécialistes au chevet de l'enfant, les nôtres relèvent des champs de l'ethnologie, de la pédiatrie, psychologie, psychiatrie, psychanalyse et psychopédagogie. .... Une écoute des enfants, des parents, dans le respect de leur histoire, de leur culture, de leur mode de pensée est absolument indiquée en médecine comme en toute autre activité humaine. Les progrès biologiques et techniques ne devraient pas nous faire perdre notre fonction de "guérisseur". Dans la langue populaire le "guérisseur" est celui qui guérit les symptômes avec des pratiques magiques. En médecine, il peut être nécessaire de réhabiliter le terme de guérisseur. Tenter de soigner et de guérir, reconnaître dans la parole qui nous est adressée sa composante symbolique, mythique et culturelle, peut nous amener à reconnaître les mêmes composantes et limites à nos propres paroles. Sans perdre le désir de guérir nos patients, nous en arrivons à être plus modestes, à tenter aussi de ne pas nuire. .... *Simone Gerber* 

 

________________________

 

Sujet : 20 ans après

De : Jean-Pierre Bachy <Jean-Pierre Bachy@sfr.fr>

Date : Sat, 16 Jan 2010 23:04:00 +0100

Pour : Médecine & Enfance medecine-enfance@yahoogroupes.fr

 

      Regards ethno-cartographiques sur l'accident de Tchernobyl

 

http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=ETHN&ID_NUMPUBLIE=ETHN_044&ID_ARTICLE=ETHN_044_0617

 

 Alfredo Pena-Vega Centre d'Études Transdisciplinaires, sociologie, anthropologie, histoire (cetsah ehess/cnrs)  Au dos du dessin (fig. 4), on peut lire dans la colonne de gauche les *mesures officielles de la contamination* (de novembre à mars) et dans la colonne de droite les *mesures réelles de la contamination*. Ainsi pour le mois de novembre, mesure officielle 1 480 Bq (becquerels), mesure réelle : 14 056 Bq. Pour le mois de décembre, mesure officielle : 1 480 Bq ; mesure réelle : 11 280 Bq. /Etc/. (un facteur ~10) Il s'agit ici d'un compte rendu officiel multidisciplinaire d'une étude de plusieurs mois sur le terrain et non d'un "papier" d'ONG pour recueillir des fonds.... J'en ai fait un résumé de 3 pages: http://cjoint.com/?bqw4gMboDg <http://cjoint.com/?bqwJQa4vYq>

Il recoupe les observations des deux associations qui oeuvrent sur le terrain: Enfants de Tchernobyl Bélarus et Enfants de Tchernobyl (Ukraine) (la revue de l'association s'appelle Dniepr et est disponible en ligne <http://www.lesenfantsdetchernobyl.fr/> - le dernier numéro comporte un dossier sur les faibles doses) La fondation Danièle Mitterand est obligée de réduire son aide et l'Institut Belrad a des difficultés financières. C'est le seul organisme qui fournit des données indépendantes et publiques (2ème atlas en cours de préparation). Il y va de la fiabilité des conclusions concernant la relation dose-effet prise en compte pour l'étiopathogénie des maladies liées aux faibles doses que présentent les enfants... Sujet politiquement sensible s'il en est!

Bonne lecture

Bien cordialement

JP Bachy 

 

________________________

 

Sujet : Un livre pour rester éveillé...

Date : Mon, 18 Jan 2010 10:43:24 +0100

 

     Chernobyl: Consequences of the Catastrophe for People and the Environment

 <http://www.amazon.fr/Chernobyl-Consequences-Catastrophe-People- Environment/dp/1573317578>

 

   Les dimensions réelles des conséquences sanitaires de Tchernobyl Ce recueil de 700 pages de preuves, avec ses 826 références, est tiré de 5000 articles scientifiques accessibles sur l'Internet, publiés pour la plupart du temps en langues slaves. Ce n'est qu'une partie de l'énorme littérature scientifique consacrée aux conséquences de la catastrophe qui comprend plus de 30.000 textes et articles. L'ensemble des conclusions peut être résumée comme suit: Des milliers d'études indépendantes en Ukraine, Bélarus et Fédération de Russie et de de nombreux autres pays contaminés par des radionucléides de Tchernobyl à des degrés divers, ont établi qu'il y a eu une importante augmentation de tous les types de cancer, des maladies des voies respiratoires, cardio-vasculaires, gastro-intestinales, génito-urinaires, endocriniennes, immunitaire, lymphoïdes et nerveuses. Et aussi une augmentation de la mortalité de la période prénatale, périnatale, infantile, de l'avortement spontané, des malformations et anomalies génétiques , des perturbations et un retard du développement mental, des maladies neuropsychologiques, et de la cécité. Les augmentations ne sont pas anodines et ne peuvent être rejetées. Ce ne sont pas des augmentations de quelques pour cent, comme l'a soutenu le Forum Tchernobyl. Les taux de maladie ont doublé, triplé, quadruplé et plus dans certaines conditions. La fréquence des cancers par exemple, a augmenté de 40% en Bélarus entre 1990 et 2000. La santé des enfants continue de se détériorer, et comprend bien sûr les enfants nés depuis l'accident de parents qui ont subi une contamination radioactive. in Health consequences of Chernobyl: The New York Academy of Sciences publishes antidote to nuclear establishment pseudo-science By Alison Katz (à paraître) Vous pouvez acheter le livre et ne pas le lire. Vous dormirez mieux...

 Bien cordialement

 JP Bachy